We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.

Are you Witty?

Sign in or register to share your ideas

Sign In Register

Watchmen, comment les superhéros règlent le sort de l'humanité

Elias By Elias Published on June 23, 2016

Found this article relevant?

Alex Chams found this witty
1

Années 80. Les superhéros ont pris vingt ans, et ils sont fatigués. D'autant plus qu'un assassin les poursuit et les élimine, tandis que l'un d'entre eux s'est mis à enquêter sur cette étrange série noire. Watchmen : Les Gardiens, le film de Zack Snyder, adapté de la série d'Alan Moore, est un film d'une beauté mélancolique dans un monde profondément désabusé dans le genre TechNoir, même s'il s'agit d'une dystopie qui plonge plutôt dans les années 60 et 80.

Il reprend les codes des comics jusque dans les attitudes des personnages qui s'immobilisent parfois entre deux actions, comme dans une case de BD, avant de reprendre leur mouvement. Sans compter la complexité d'un scénario qui circule sans arrêt entre les époques, éclatant la structure linéaire du film d'action. 

L'intrigue fait appel à leurs mémoires, aux traces des évènements qui ont brûlé les personnages et se retrouvent des années plus tard avec du vague à l'âme. En arrière-plan, un processus de gestation entre deux époques, naissance des superhéros et tentatives de paix avortées, correction du tir, et nouveau devenir qui tient l'intrigue du temps présent : sauver l'humanité, mais à travers ce qui s'avèrera une funeste supercherie.

Watchmen instille une inquiétante étrangeté par son aspect uchronique. L'histoire est réinventée à partir de la guerre du Vietnam, rapidement gagnée par les américains grâce à la superpuissance nucléaire du docteur Manhattan, et pourtant, on ne sent pas qu'il s'agit d'un monde parallèle. Comme s'il n'y avait pas de décalage avec notre histoire, où l'on retrouve l'opposition entre blocs américains et russes, et c'est le même affect qui porte la traversée de ces années-là, avant la gueule de bois des années 80. 

Alors que les superhéros pensaient sauver le monde, pris dans l'effervescence des discours de libération, on les retrouve un peu plus ternes, traînant des souvenirs d'une gloire passée, alors que leurs masques ont été rangés dans de vieux tiroirs. La beauté et la jeunesse de ces années d'espérances sont derrière, alors que défile une bande musicale endiablée porteuse des mêmes promesses de l'époque, mais le temps s'est finalement durci. Et ce thème ressassé jusqu'à la fin du film, où l'atmosphère participe à la même conclusion. C'est un véritable procès fait à la nature humaine dans une tradition fidèle à Hobbes, dont les concepts inspirent encore nos institutions. Un ressentiment mêlé de jouissance féroce suinte de chaque séquence, où les bons s'indignent, et le seul juste se révèle le psychotique de la bande que ses anciens compagnons n'auront d'autre choix que de l'éliminer pour qu'il ne révèle pas le mensonge qui fait tenir les hommes ensemble.

Dans ce film, même les superhéros sont impuissants à sauver l'humanité d'elle-même. Sauf à inventer un cataclysme pour qu'elle trouve un nouveau bouc-émissaire, et vive en paix dans la crainte d'une force quasi-divine et malfaisante contre laquelle tout le monde pourra se liguer. 

Si beaucoup de films de superhéros contribuent à naturaliser un monde figé dans cette condamnation existentielle, celui-ci a le mérite d'être une très belle réussite formelle et de révéler, peut-être, de la façon la plus claire possible, cette idéologie qui couve en perpétuant son message auprès de fans friands d'états d'âme manufacturés.

Pour connaître les différences entre la version Comics d'Alan Moore et le Film de Zack Snyder, Cinefix s'est spécialisé dans les comparaisons entre les oeuvres originales et leurs adaptations :


Found this article relevant?

Alex Chams found this witty
1

0 Comments

Please log in or sign up to join the discussion

0 Related Posts

Know what people should read next?