We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.

Are you Witty?

Sign in or register to share your ideas

Sign In Register

Sur la table de chevet d'Olivia Tapiero : l'immense James Baldwin

Bookwitty FR By Bookwitty FR Published on November 15, 2017

Found this article relevant?

Une plongée dans les pensées d’une jeune fille suicidaire hospitalisée. C’est ce qu’Olivia Tapiero, écrivaine née en 1990 à Montréal, nous proposait dans son premier roman, Les Murs. Dans le deuxième, Espaces, on suit l’errance de Lola, une jeune femme à la recherche d’un point d’ancrage après un événement traumatisant. Phototaxie, son troisième roman, met en scène trois personnages anarchistes : Théo, Zev et Narr. Ce livre a été lu comme une violente critique de l’immobilisme satisfait dans lequel s’englue notre époque.

Parole exorciste

La romancière québécoise nous présente son livre de chevet : le recueil Collected Essays de James Baldwin, publié en 1998 dans la prestigieuse Library of America par Toni Morrison. 

Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f180804f9 9049 4c59 bd43 f2b48c655641 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1

Deux textes en particulier sont chers à Olivia Tapiero : Nobody Knows My Name (1961, traduit en français sous le titre Personne ne sait mon nom) et No Name in the Streets (1972, en français : Chassés de la lumière) :

« Entre le deuil et la prophétie, un regard transperce la violence de nos héritages et se dépose, avec une compassion intransigeante, sur les blessures constituantes des humains. Avec une élégance dont la nuance se fait éthique, James Baldwin dépèce la bienveillance condescendante d’un prétendu humanisme occidental. Sa parole exorciste nous confronte à nos monstruosités intimes, nos désirs bègues, donnant à voir les ruptures, la responsabilité et la tendresse nécessaires à l’affranchissement. »


Illustrations : James Baldwin (Allan Warren/Wikimedia commons) ; Olivia Tapiero (Youssef Choufan).

Tags

Les contenus postés sur ce profil ont été créés par des membres de l'équipe éditoriale de Bookwitty. Nous avons des bureaux à Paris, à Bruxelles, à Londres, à Dublin, à Beyrouth et à Montréal.

Found this article relevant?

0 Comments

6 Related Posts