We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.

Are you Witty?

Sign in or register to share your ideas

Sign In Register

Pour les enfants, des livres bilingues français-arabe doux et poétiques

Pierre Georges By Pierre Georges Published on December 1, 2016

Found this article relevant?

11

« Certains jours de pluie à Marseille, on dit que le port a jauni » : voilà pour l'origine du nom de cet éditeur jeunesse... Depuis sa création en 2001 dans la cité phocéenne par l'auteure et illustratice Mathilde Chèvre, cette maison d'édition fait le pari de « livres proposant deux portes d’entrée » : en français et en arabe.

Fait assez rare dans l'édition jeunesse, Le Port a jauni propose en effet aux enfants des livres totalement bilingues français-arabe. « Nous jouons la plupart du temps sur le sens de lecture », explique Mathilde Chèvre, la langue arabe se lisant de droite à gauche. Certains ouvrages proposent leurs textes dans les deux langues sur la même page, d’autres se lisent de la fin au début à la manière d’un manga, et certains peuvent même se lire dans les deux sens de lecture : l’un pour le français, l’autre pour l’arabe.

Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2fef570887 b88e 4d09 95ee add98dee41ca inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1
Le stand du Port a jauni au Salon du livre jeunesse de Montreuil (DR)

« Un quart de nos publications sont des achats de droits issus du monde arabe que nous traduisons ensuite », explique Mathilde Chèvre. Les trois autres quarts sont des créations originales. Les albums publiés bénéficient d’un tirage moyen compris entre 1500 et 2000 exemplaires. 

La maison est passée d'un ouvrage publié par an les premières années à huit parus en 2016 et « dix prévus pour l’année 2017 », explique sa créatrice, pour qui l'édition n’est l’activité professionnelle unique que depuis quelques années. Avant de se lancer à temps plein dans l'aventure, elle travaillait notamment sur une thèse sur « la création arabe en littérature pour la jeunesse depuis 1967 ».

Depuis 2015, Le Port a jauni propose aussi une collection consacrée à la poésie arabe, traduite et adaptée, comme avec Plumes et poils de Roubaiyat de l’Egyptien Salah Jahine (traduits de l’arabe par Mathilde Chèvre et illustrés par Walid Taher). Ce recueil de quatrains philosophiques, humoristiques et ludiques ayant pour particularité de toujours se terminer par l’exclamation « Agabi ! » (« Bizarre ! Bizarre ! » en français). 

Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f980bd3ed dcde 4489 877b 83c26a483d33 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1
Extrait de "Plumes et poils de Roubaiyat" (DR) 

Plus effrayants, les Poèmes du soir de Géraldine Hérédia (traduits en arabe par Georges Daaboul, avec des collages de Corinne Dentan) présentent des textes pour faire frissonner autour du thème du crépuscule, du mystère et de la nuit.

Parmi les titres des autres collections, tous remarquables par leurs ambiances graphiques et pour leur originalité éditoriale, on retrouvera Katkoût ! , un conte égyptien traitant de la fin de l’enfance et du passage à l’âge adulte.

Dernier album en date, Mes idées folles, écrit par Ramona Badescu, traduit en arabe par Georges Daaboul et illustré par Walid Taher, présente page par page des représentations graphiques de genres d’idées. 

Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2fe601b0fb 13a5 4635 8c8b 5d78e066042f inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1
Extrait de "Mes idées folles" (DR)

« Mais quel bazar toutes ces idées ! A peine la nuit tombée, elle entrent une à une, se bousculent, dansent, se suivent, s’installent sur l’accoudoir du canapé, couinent, meuglent et hop, c’est parti ! Bienvenue au grand cirque des idées ! », précise la plaquette de présentation de l’album (qui se lit de gauche à droite), destiné aux enfants de plus de 7 ans. 

    Pierre est journaliste, basé à Paris.

    Found this article relevant?

    11