We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.

Are you Witty?

Sign in or register to share your ideas

Sign In Register

HARLEM GLOBE VOTERS : « Tuff », de Paul Beatty

Stylist By Stylist Published on January 10, 2018

Quitte à ce que nos politiciens nous vident les poches en nous vendant des rêves illusoires, autant les remplacer directement par des dealers.


Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2ff152c21d cfbf 467b 8f92 b118869e9569 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1

La politique américaine peut-elle encore surprendre ? Enfonçant le clou des parcours absurdes susceptibles de mener à de hauts postes décisionnaires, Paul Beatty imagine la campagne électorale d’un dealer d’East Harlem pour la gouvernance de son district. « Putain, si je gagnais je ne saurais même pas où me pointer pour bosser », ironise le gangsta candidat. 

Or attention : ce n’est pas une bête idée dans l’air du temps, c’est une prophétie. Car le satiriste Paul Beatty a écrit Tuff, son deuxième roman tout juste traduit ici, en 2000. Il y avait alors quelque chose de comique à découvrir les ambitions municipales de ce Winston Foshay, fils d’un Black Panther et ex-taulard conseillé par un rabbin, dont le programme assure qu’il est « un dangereux enfoiré » « anti-flics », « ambigu sur les drogues, les armes et l’alcool » et promet de lutter « contre les chats dans les supermercados. » Aujourd’hui, tragiquement, ça ne paraît même plus grotesque. 

Ah au fait, il y a deux ans, le dernier roman de Beatty (Moi contre les Etats-Unis d’Amérique, Cambourakis) imaginait le retour de l’esclavage en Californie. Ça promet. 

Léonard Billot


Tuff, de Paul Beatty, éd. Cambourakis.

Tags

Stylist est un magazine féminin, progressiste et gratuit, qui décrypte la société en s’appuyant sur la pop-culture. Et la pop-culture, c’est encore beaucoup les livres (et ça rend notre ... Show More