We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.

Are you Witty?

Sign in or register to share your ideas

Sign In Register

FAIRE PARLER LA POUDRE : « Une journée dans la mort de l’Amérique », de Gary Younge

Stylist By Stylist Published on January 10, 2018

Une balle, une bio : reconstituer la vie de toutes les victimes d’arme à feu aux States peut sembler ambitieux, mais pas assez pour ce journaliste.


Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f2c56ad37 be38 4821 a9c6 f192cb25521b inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1

Aux Etats-Unis, chaque jour, sept enfants meurent par balles. Gary Younge, correspondant USA du Guardian pendant 12 ans, a pris une date au hasard – le 23 novembre 2013 – et décidé de dresser le portrait des enfants victimes. Une manière de « dépasser les statistiques et de montrer comment les gens vivent – et meurent – dans un pays qui refuse de légiférer sur les armes à feu. » 

Ce jour là, ils étaient dix garçons, de 9 à 19 ans, assassinés ou tués par accident. A chacun, l’auteur consacre un chapitre, tissés d’entretiens avec la famille, de rapports de police, d’extraits d’articles de presse et même commentaires Facebook. Le résultat se lit comme la chronique stupéfiante d’un vertige répété à l’infini. 

Léonard Billot


Une journée dans la mort de l’Amérique, de Gary Younge, éd. Grasset

Tags

Stylist est un magazine féminin, progressiste et gratuit, qui décrypte la société en s’appuyant sur la pop-culture. Et la pop-culture, c’est encore beaucoup les livres (et ça rend notre ... Show More