We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.

Are you Witty?

Sign in or register to share your ideas

Sign In Register

Études cinématographiques : non, je ne regarde pas juste des films toute la journée

Mika By Mika Published on March 13, 2017

Found this article relevant?

This article was updated on April 12, 2017

Je crois que beaucoup de personnes ne comprennent pas vraiment ce qu’un individu en études cinématographiques étudie réellement. C’est du moins ce que je comprends des commentaires que je reçois lorsque j’annonce que je suis dans ce domaine. Voici un petit guide 101 d’introduction aux études cinématographiques pour essayer de remédier à cette situation. Après tout, le film est une commodité importante pour plusieurs personnes alors démystifier ce champ d’étude ne peut être qu’une bonne chose, j’espère?

Le film n’est réellement qu’un prétexte pour parler d’autres choses. Le cinéma est un médium extrêmement politique et culturel, qu’on ne le veuille ou non. Le cinéma oscille entre art, industrie et média de masse. C’est un médium qui repose essentiellement sur l’accès au capital, puisque produire un film coûte cher (bien que la barrière économique soit de moins en moins contraignante). Contrairement à une peinture qui gagne en valeur par sa rareté, le film gagne à être copié autant que possible pour être vu par le plus grand nombre d’individus possible. Une des mesures de succès d’un film est son rendement au box-office : un film qui ne rapporte pas d’argent est mal distribué et donc moins vu. Pourtant, beaucoup de films récipiendaires de prix dans les festivals de cinéma ne sont pas des succès aux box-offices et là se situe l’éternel tension entre art et industrie dans le monde du cinéma. Je m’égare.

Le film est un produit culturel. Son thème, sa forme, ses modes de financement reposent essentiellement sur une compréhension capitaliste de la culture. Le film doit plaire et doit être rentable. Le film est un produit culturel. Son thème, sa forme, ses modes de financement doivent refléter une culture particulière. Le film doit proposer des idéaux et représenter ceux et celles qui l’écoutent.

Il y a plusieurs façons d’analyser un film. Il y a à travers le socio-politique. Pourquoi ce film a-t-il été fait? Dans quel contexte? Pourquoi ces thèmes sont-ils abordés ? On peut prendre l’exemple du Third Cinema, un mouvement en Amérique latine qui a débuté dans le années 1960 et 1970 pour dénoncer le néo-colonialisme, le capitalisme et le système hollywoodien. Étudier des films de ce mouvement c’est aussi étudier les sciences politiques, les sciences économiques et les sciences sociales. Il faut comprendre la société dans laquelle le film a vu le jour avant de pouvoir comprendre le film comme objet. Le cinéma n’est jamais construit en déconnection complète de la culture qui le produit mais est une représentation partielle et biaisée de celle-ci.

On peut comprendre le film d’un point de vu strictement socio-économique. Le cinéma est transnational et profite beaucoup de la globalisation et de l’internet. Les productions sont délocalisées vers des pays qui offrent une main d’oeuvre moins chère et/ou plus spécialisée. On peut faire l’étude des politiques territoriales et économiques des pays partenaires dans les co-productions. On peut analyser l’industrie du tourisme que les films génèrent malgré eux (exemple: Twilight à Vancouver et Lord of the Rings en Nouvelle-Zélande). Enfin, on peut considérer les crédits d’impôt offert aux productions pour qu’elles s’établissent dans un endroit spécifique pour stimuler une industrie du cinéma locale et créer des emplois.

On peut voir le film simplement à travers sa forme. L’art pour l’art. Analyser les mouvements, la technique, l’image. Détacher volontairement l’oeuvre de son contexte pour en apprécier seulement ses propriétés visuelles et ses modes de discours.

Cette liste est loin d’être exhaustive et reflète mes intérêts particuliers en cinéma. Comme vous pouvez le voir, je ne fais pas que dire si un film est “bon” ou “mauvais”. En fait, cette question est rarement abordée en études cinématographiques. De très mauvais films peuvent être très important dans l’histoire d’une société ou du cinéma (à mon grand damn parce que je dois les regarder). C’est aussi pourquoi la question de la représentation au cinéma est importante parce que le film, étant basé dans la culture qui le produit et étant un média de masse, a le pouvoir d’influencer ou de renforcer les valeurs qu’il propose dans la société où il est diffusé. Un exemple concret : quand Clark Gable s’est déshabillé dans It Happened One Night (1934) il ne portait pas de maillot de corps (très populaire à l’époque). Suite à cette scène, les ventes de maillot de corps pour les hommes ont chuté drastiquement. Ce changement est aisément mesurable parce qu’il concerne un objet et des statistiques de vente. Je vous invite maintenant à transposer ce genre d’influence que le médium peut avoir sur des valeurs plus difficilement observables comme nos opinions sur les personnes racisées et homosexuelles. (In)consciemment, le cinéma modèle la culture. C’est pour cette raison comme j’aime dire que tous les films sont politiques.

Étudier le cinéma est une de meilleures choses qui me soit arrivées. Cela me permet de mieux apprécier le médium en tant qu’objet d’art tout en me donnant une perspective particulière sur les fonctionnements des sociétés. Si vous êtes intéressés à en apprendre plus sur les études cinématographiques, je vous invite à trouver une copie de Film Studies, A Global Introduction. Ce livre est un excellent départ à comprendre le médium sous toutes ses facettes.

Étudiant au baccalauréat spécialisé en études cinématographiques à l’Université Concordia.

Found this article relevant?

0 Comments

Please log in or sign up to join the discussion

0 Related Posts

Know what people should read next?