We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.

Are you Witty?

Sign in or register to share your ideas

Sign In Register

Discuter de la discussion ?

Elias By Elias Published on February 26, 2016

Found this article relevant?

This article was updated on March 21, 2016

La discussion elle-même s'est prêtée à de nombreux échanges sur ses propres modalités.

Faut-il se plaindre de la discussion avec cet arrière-goût de déception qu'elle laisse parfois ? Comme si elle n'était plus capable de tenir ses promesses... De quoi parle-t-on ? Cette généralité n'est-elle pas déjà une façon de passer à côté de la discussion ? Mais elle vient pourtant de s'enclencher à son propre sujet de façon récursive. Il serait peut-être même nécessaire de s'interroger de l'intérêt de discuter de la discussion. Sans rentrer dans un régression à l'infini, par où commencer ?

Est-ce un contexte politique qui la réduirait à une sorte de brume nécessaire au maintien d'un jeu de domination (Faut-il fuir les discussions ?) ? Ne faut-il pas en appeler à une éthique de la discussion qui lui rendrait ses lettres de noblesse (Du "que dois-je faire" au "que devons-nous faire" ?) ?

Nous vous proposons de parcourir quelques débats célèbres à partir de penseurs de référence à la conjonction de la philosophie et des sciences tout en prolongeant la  discussion :

Entre Kant et Habermas : Du "que dois-je faire" au "que devons-nous faire" ? 

Entre Habermas et Ratzinger 

Entre Habermas et Derrida

Entre Derrida et Foucault

Entre Derrida et Searle :  L'obscurantisme terroriste de Derrida

Deleuze et sa haine des discussions

Bourdieu et sa détestation des débats télévisés

L'affaire Sokal

etc.

    Found this article relevant?