We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.

Are you Witty?

Sign in or register to share your ideas

Sign In Register

Dans la bibliothèque de Clémentine Mélois : des bijoux d'humour et d'art

Elisabeth Philippe By Elisabeth Philippe Published on May 31, 2017
This article was updated on June 1, 2017

On a découvert la trentenaire Clémentine Mélois sur Facebook, il y a quelques années, avec ses détournements désopilants de couvertures des classiques de la littérature. Des jeux de mots scabreux, foireux, mais imparables. Ainsi Moby Dick devenait Maudit Bic, la couverture blanche du folio gribouillée rageusement de traits de stylo bille ; Guerre et Paix donnait Père et Gay dans son édition Pléiade ; et Georges Bataille n’était plus l’auteur de Ma Mère, mais de Mon fils (on vous laisse deux secondes pour comprendre, si vous n’êtes pas fan de Balavoine). 

Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2fbe553b00 cc97 4512 b9be a29e951db40d inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1
Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f54c9b81e 88f2 4f55 8436 de05d2c5922e inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1
Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2fbeff0e12 29bf 469d b077 d4c66215dffc inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1
Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f4a589be1 4fdd 40b2 a514 7c1b5a131e26 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1
Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f230fc401 11a1 4754 92f9 b7e479d71a38 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1
Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f5c3eb898 a3e6 4381 80be bd6cb3586c03 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1

Ces chefs-d’œuvre revisités ont été rassemblés dans un seul et même livre, Cent titres (Grasset, 2014) préfacé – s’il vous plaît – par le poète oulipien Jacques Roubaud. 

De la poésie, il y en a dans chacun des pastiches de Clémentine Mélois, ainsi que dans toute sa démarche. Vient le confirmer son dernier livre, Sinon j’oublie (Grasset), tout juste paru. A partir de listes de courses glanées dans la rue, Clémentine Mélois imagine le portrait de leur auteur, s’appuyant sur la graphie, l’orthographe, le contenu. 

Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f702140b9 71a2 409e b6fb 44ba6607bc63 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1
Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2ff9a9c94c cc4b 4f40 8a1c 0d255edfb2e7 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1

Venue des beaux-arts, proche de l’Oulipo et grande admiratrice de Georges Perec, Clémentine Mélois creuse depuis ses débuts un sillon entre art et littérature. Pour son diplôme, son père lui avait fabriqué une boîte de bouquiniste remplie des livres qu’elle avait conçus. Le jury s’est déplacé sur les quais de Seine pour assister à sa présentation.

Logiquement, nous lui avons demandé de nous parler de ses livres d’artiste préférés. 

Les livres d’artiste constituent un genre méconnu. Il ne s’agit pas des beaux livres onéreux aux luxueuses reproductions que l’on met en évidence sur les tables basses, mais de livres d’aspect ordinaire qui permettent de véhiculer une idée d’art conceptuel. Le genre a émergé dans les années 1960 avec des artistes comme Ed Ruscha, Jan Dibbets, Marcel Broodthaers ou Christian Boltanski. 

Voici donc une sélection de ces œuvres d’art à peine plus chères qu’un livre de poche, puisées dans la bibliothèque de Clémentine Mélois et commentées par elle.


Les livres faussement austères de Claude Closky

« Claude Closky est un artiste très reconnu, coté, exposé dans des musées mais avec ses livres, tout le monde ou presque peut posséder une de ses œuvres. Ce ne sont ni des catalogues, ni des reproductions, mais bien des œuvres à part entière. Je trouve ça politiquement et intellectuellement satisfaisant.

Profils de célibataires (Frac Languedoc-Roussillon, 1995) : c’est une accumulation de phrases d’agences matrimoniales. Sur la page de gauche, une annonce de femme ; sur la page de droite, celle d’un homme, de plus en plus âgés au fil du livre. De 18 à 60 ans. Un mélange de quotidien et d’humour que j’adore.

Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f5214a1cd 856e 493f 8fc3 9880fcc6d512 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1

Marabout (Le Parvis, 1996) : la forme est tout aussi épurée que le précédent - couverture blanche, titre écrit en noir. Le texte reprend le principe du « Marabout » : Marabout, bout de ficelle, selle de cheval, cheval de course […] France Culture, culture rock, rocking chair, Tchernobyl… Rien n’est gratuit. A l’intérieur, il n’y a que l’idée. Je suis beaucoup plus séduite par ça que par un beau livre avec des dessins, des reproductions etc.

Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f589c040f a6d6 41e4 9593 5b59b6b050b6 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1

Prédictions (Frac Haute-Normandie, 2004) : des prédictions d’horoscope mises bout à bout.

Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f8202106f 52c0 4db1 8dd8 909477f33405 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1

Mon catalogue (Frac du Limousin, 1999) : Closky fait l’inventaire de tout ce qu’il possède accompagnant chaque objet d’une description de type publicitaire. Exemple : « Ma chaise longue. Ce n’est pas seulement pour le plaisir de l’œil que le concepteur a courbé les lignes de ma chaise longue. Allongé, j’ai découvert son étonnante ergonomie. Complètement articulée, ma chaise longue en nyatoh m’offre de multiples possibilités pour mon dos et mes jambes. » C’est vertigineux et le texte offre une critique de la société de consommation.

Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f8fe6de6f 4036 4082 9b5f 9443caeb5cf7 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1

Sex (Electa, 2007) : le livre est uniquement composé d’images. Sur la page de gauche, un objet qui peut… s’ériger (brosse à dent, stylo) et sur celle de droite un objet avec un trou (serrure, boîte de mouchoirs…) »

Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f5c83c46d 6b31 433d 9f48 2bcda658b7a6 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1


La collection Reprint des éditions Zédélé

« Les éditions Zédélé sont installées à Brest. Elles publient des reproductions en fac-similé d’œuvres fondatrices d’artistes conceptuels. Dans ses Statements (1968), Lawrence Weiner, figure majeure de l’art conceptuel, énonce que « l’artiste peut réaliser la pièce ; la pièce peut être réalisée (par quelqu’un d’autre) ; la pièce peut ne pas être réalisée. Chaque proposition étant égale et en accord avec l’intention de l’artiste, le choix d’une des conditions de présentation relève du récepteur à l’occasion de la réception. » 

Dans cette idée-là, le livre d’artiste pourrait être réactivé sans cesse et ne devrait pas prendre de la valeur avec les années. Pourtant, aujourd’hui, Twentysix Gasoline Stations, le premier livre d’Ed Ruscha publié en 1963, la « Joconde » des livres d’artiste, vaut des fortunes !

Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2fe0698b55 3ee8 495e 9382 18c7f83c50d8 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1
Twentysix Gasoline Stations, Edward Ruscha

Mais grâce à Zédélé qui réactive des œuvres, on peut acquérir certains livres d’artiste comme Wit-White d’Herman de Vries, un livre tout blanc sur la théorie du vide dans le bouddhisme.

J’aime aussi beaucoup Soldier d’Emmett Williams paru au moment de la guerre du Vietnam. La mise en page est toute simple. Le mot « soldier » est écrit en lettres capitales bleues et page après page le « die » (mourir) de « soldier » se teinte de rouge. Un simple jeu sur les lettres et la typographie suffisent à provoquer quelque chose de très fort et violent.

Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f67ac9cb5 94ee 4940 bd48 97d93716299d inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1
Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f252ef894 c799 4e66 bf0e 800c004db254 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1
Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f90a6f312 abab 48b9 a3c3 88d1a47977ff inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1

Le travail d’Eric Watier sur la discrétion m’a également influencée : Un livre (un pli) consiste juste en une feuille pliée en deux. Tout livre commence avec un pli ! Quant à Bloc, il s’agit d’une juxtaposition d’œuvres sur une dizaine d’années. C’est une compilation, une sorte de Pléiade, reliée seulement avec un trait de colle et l’on peut détacher chaque page pour exposer les « œuvres ». J’aime beaucoup cette idée du livre comme exposition. »


Le projet fou d’Hubert Renard

Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2fd07c9f14 8007 415b 8e3e 509f63c0b668 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1

« Hubert Renard s’est créé un personnage d’artiste fictif qui s’appelle… Hubert Renard et a documenté ses expositions qui n’ont jamais eu lieu, les cartons d’invitation des vernissages, il s’est inventé un critique imaginaire, Alain Farfall, qui écrit avec tous les poncifs du milieu. Les Discours de Pully (éd. Incertain sens, 2010) rassemble trois discours donnés à l’occasion d’une exposition d’Hubert Renard, l’un fait par l’artiste, l’autre par le maire du village qui accueille l’événement, le troisième par le commissaire d’exposition. Il y a tout un jeu sur les codes, sur le langage. Ce n’est pas un livre particulièrement séduisant ni spectaculaire, mais c’est l’un des livres d’artiste que je préfère. »


La pièce de collection 

Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f3c6acdb7 b7d2 494d 83b1 f110ab5453bb inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1
Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2ff5247f1e 0029 4ad1 bdb3 61b3b640bd56 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1
Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2fda89711b 534d 4fa7 b378 043870d9ed00 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1

« C’est un livre dont on m’a fait cadeau. Ma collection de proverbes (Giancarlo Politi Editore) appartient à la série « Annette Messager collectionneuse ». Il s’agit d’une série de proverbes manuscrits et traduits en italien et en anglais. Tous sont d’une misogynie épouvantable, de pire en pire à mesure qu’on avance dans le livre. »


Photo : Stairs and Ladders, Claude Closky.

Née sous Giscard (fin de septennat), elle partage très tôt avec le président-académicien (auteur de l’inoubliable "Mathilda") un vif amour de la littérature, vouant une passion immodérée à Toto ... Show More

0 Comments

Please log in or sign up to join the discussion

4 Related Posts