We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.

Are you Witty?

Sign in or register to share your ideas

Sign In Register

Bande dessinée : du webcomics au papier

Pierre Georges By Pierre Georges Published on April 18, 2017

Bien avant Internet, deux types de bandes dessinées s'opposaient déjà : la branche mainstream et l'underground. Depuis deux décennies, les comics underground se déploient en ligne. Les réseaux sociaux sont devenus un terrain de création fertile et illimité pour les auteurs de BD alternatifs. Leur popularité a fini par attirer les éditeurs, qui leur ont offert une diffusion sur le traditionnel format papier. Petite revue d'effectifs du meilleur du webcomics imprimé.


Glory Owl (Même pas mal)

Ils balancent, depuis 2013, des strips ravageurs de 3 cases à leurs 77 000 fans Facebook. Eux, ce sont Glory Owl, un collectif qui réunit 5 dessinateurs voulant "faire des strips d'humour noir et absurde, un genre peu représenté dans les blogs français". Parmi leurs thèmes de prédilection : le racisme, la pédophilie, les handicaps... Mais en dirigeant toujours leur humour (parfois) glauque vers l'oppresseur. Car Gad, Mandrill Johnson, Bathroom Quest, Mëgaboy et Jean-Jacques Charogne, les auteurs du collectif, sont devenus spécialistes de l'humour trash, tantôt fin tantôt graveleux, parfois même carrément incompréhensible ou "trop politique". Immoral mais hilarant semblent être les deux adjectifs les plus adaptés à leur style. 

Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f2e0f59be d648 4a33 ba29 6d91c1edf1c9 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1

Les trublions se sont lancés une première fois sur papier en 2014, aux éditions Même pas mal : l'album s'est écoulé à quelque milliers d'exemplaires. Les strips ont alors été repris par le magazine spécialisé AAARG ! et ont été compilés à nouveau dans un second volume, paru en 2015. 


Much Politik, Bill Vezay (Lapin)

Lui aussi s'est lancé en 2013. Bill Vezay, rédacteur en chef de Much Politik, définit son œuvre comme un "magasine dinformacion politiqe indepandantte et sans concecion" (sic). L'orthographe douteuse est sa marque de fabrique et le millième degré, son credo. Le résultat est aussi fin qu'hilarant. Chaque semaine, il chronique en 4 cases et à l'aide de personnages primaires dessinés sur le logiciel paint, les actualités qui agitent les sphères politiques françaises et internationales. On y retrouvera un certain "Monuel Vals" barricadant Matignon derrière des barrières de charcuterie, ou un "Jacques Chominade" donner régulièrement de ses nouvelles depuis la planète Mars. Plus récemment, on y aura découvert Fronssoi Fillon invité à la télé chez Faites entrer l'accusé, ou "Jean-Luc Merluchon" tenir meeting devant un public d'hologrammes. Sans oublier le président Dollande se faire ridiculiser à la moindre occasion par ses collègues Borok Bobama et Potine. 

Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f1cdaec9f 6af1 430e 8fe4 706763666f07 inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1

Faisant régulièrement appel à l'aide de ses 30 000 fans Facebook, Bill Vezay s'est lancé une première fois sur papier en fin d'année 2016. Il a ajouté à ses "croniqes politik qui déranjent", des feuilletons délurés, des tests pour établir sa personnalité politique ou encore des mots croisés. 


Georges Clooney, Philippe Valette (Delcourt)

Tout a commencé là aussi sur un blog. Et Georges Clooney a fait fort puisqu'après des expos ou des émissions de télévisions, ce antihéros vulgaire dont l'humour tend vers la scatophilie s'est attiré les faveurs d'un grand éditeur : Delcourt. Le premier des deux volumes parus a même dépassé la barre des 10 000 exemplaires écoulés. Les scénarios de ses aventures n'ont pas vraiment de logique, mais on pourrait les résumer comme des enquêtes que le superhéros mènent en collaboration avec une bande de policiers qui s'appellent tous Michel. Ils résolvent, à leur manière, d'improbables affaires de braquage. "Un mélange d'humour scatologique, de fautes d'orthographe et de dessins exécutés au feutre", résume l'éditeur Delcourt. 

Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2f0fd46b30 2eaa 494c 9dba 5bc239dedbeb inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1


Zonzo, Joan Cornella (Ici même)  

Joan Cornella est Barcelonais et a acquis sa notoriété en ligne (bientôt 5 millions d'abonnés sur Facebook) grâce à son humour noir et méchant présenté dans un style graphique rond, chatoyant et coloré. 

Https%3a%2f%2fs3.amazonaws.com%2fuploads.bookwitty.com%2fb7b02989 d57b 4675 84fb 2585769859dd inline original.jpeg?ixlib=rails 2.1

Le principe de ses strips est toujours le même : une seule page de six cases sans dialogues, et qui finit systématiquement très mal. Vieil homme s'immolant par le feu dans la rue sans raison mais avec le sourire, mamies cocaïnomanes, "free hugs" proposés par un manchot... Le Barcelonais ne s'épargne pas grand chose dans l'humour sinistre. Dans une interview donnée à Libération, il a dit : "Nous avons tous des limites, sans doute, mais je n’y pense pas tellement".  

Pierre est journaliste, basé à Paris.