We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.

Are you Witty?

Sign in or register to share your ideas

Sign In Register

À la découverte des saveurs de Marjeyoun

Tamyras Éditions By Tamyras Éditions Published on March 11, 2016

Après la présentation de son ouvrage "Le goût de Marjeyoun" au Salon du livre francophone de Beyrouth le 24 octobre aux Éditions Tamyras, Dina Bayoud Kohl a organisé un repas spécial le 29 octobre à Tawlet. Les amoureux de cuisine libanaise ont répondu présents pour déguster les spécialités du chef, mais surtout pour découvrir de nouvelles saveurs et se donner des idées de cuisine, le tout dans la bonne humeur.

Toute affairée, Dina Bayoud Kohl prend quand même le temps de discuter avec son public, à prodiguer des astuces de cuisine et à raconter son histoire. Pétillante, la Libano-Allemande sait transmettre le goût de ses racines : « C’est un livre de cuisine, certes, mais il traite aussi des traditions libanaises, et de l’immigration. J’ai vécu vingt-quatre ans au Liban avant de m’installer en Allemagne. Depuis plus de cent ans, les Libanais quittent leur pays, donc je voulais contribuer un peu au patrimoine de mes origines. J’enseigne la cuisine en Allemagne depuis vingt ans, et vous seriez d’ailleurs surpris de l’intérêt des gens pour cette cuisine ! »

Elle s’est donc concentrée sur des recettes issues du village de sa famille, Jdeidet Marjeyoun, au Sud du Liban. « C’est une zone un peu entre la Jordanie, la Palestine et la Syrie, donc notre cuisine est influencée par leurs traditions, explique-t-elle. Nous n’utilisons pas d’épices spéciales, mais tout se joue dans la manière de cuisiner. » Manière qu’elle détaille dans son ouvrage avec soin, tout en ajoutant ici et là des bouts d’Histoire et d’anecdotes, de sa famille, de Marjeyoun et de sa nourriture. « C’est un livre positif, interactif, et je pense que si autant de gens sont venus goûter mes plats aujourd’hui, c’est que tout se passe bien », s’amuse-t-elle, avant de courir saluer de nouveaux venus.

Parmi les amateurs de cuisine attablés ce jour-là, on retrouve Maya Oryan, blogueuse de nourriture, qui confie être venue par curiosité découvrir les spécialités de sa région, la même que l’auteure. « C’est important pour moi de découvrir mon patrimoine, confie-t-elle. Et je voulais comparer avec ce que cuisine mon père, un chef. C’est vraiment délicieux, surtout les feuilles de vigne au poulet, je suis sûre que seul Jdeidet Marjeyoun en cuisine, je n’avais jamais essayé ! Les sambousik sont farcis aux œufs, c’est différent de ce qu’on connaît au Liban. » Au-delà du simple aspect gustatif, c’est aussi une valeur patrimoniale que Maya Oryan salue : « De telles initiatives sont importantes, pour que l’on n’oublie pas nos fantastiques traditions culinaires ! » Elle a d’ailleurs prévu d’essayer de ce pas les recettes du livre.

Florence Massena

Bienvenue dans la sphère Tamyras.