We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.

Are you Witty?

Sign in or register to share your ideas

Sign In Register

Sans rhum ni salsa : Cuba loin des clichés

Https%3a%2f%2fbookwitty.imgix.net%2fhttps%253a%252f%252fbookwitty.imgix.net%252fhttps%25253a%25252f%25252fbookwitty.imgix.net%25252fhttps%2525253a%2525252f%2525252fbookwitty.imgix.net%2525252fhttps%252525253a%252525252f%252525252fs3.amazonaws.com%252525252fuploads.bookwitty.com%252525252f15165f8c 1cd9 42f8 8753 2e4fa2f55f81 inline original.jpeg%2525253fixlib%2525253drails 2.1.3%25252526fit%2525253dmax%25252526w%2525253d570%25252526widths%2525253d%252525255b190%252525252c%2525252520580%252525252c%25252525201140%252525255d%25252526s%2525253d33c63a25401a7931cf003a6e0e68d5ed%25253fixlib%25253drails 2.1.3%252526fit%25253dmax%252526w%25253d570%252526widths%25253d%2525255b190%2525252c%25252520580%2525252c%252525201140%2525255d%252526s%25253dc812cd66b82e90afcbade6c4dfea744f%253fixlib%253drails 2.1.3%2526fit%253dmax%2526w%253d570%2526widths%253d%25255b190%25252c%252520580%25252c%2525201140%25255d%2526s%253dbb9a34f6d7a23dc0a969c0033691b7cd%3fixlib%3drails 2.1.4%26fit%3dmax%26w%3d570%26s%3dee56666f2ddb6f1fb37bc3504ffce592?ixlib=rails 2.1

Né à Cuba en 1968, William Navarrete a quitté son île à l'âge de 22 ans. Il vit aujourd'hui en France. 

Son dernier roman, En fugue, est une plongée pittoresque dans le pays de son enfance. On y croise des personnages bigarrés, on hume des parfums caribéens, on a chaud, et quand on referme le livre, on est pris d'une furieuse envie de dégotter un billet pour La Havane. 

Si ce rêve est à votre portée, vous pouvez commencer par vous plonger dans le Dictionnaire insolite de Cuba. Mais pour aller plus loin, et faire de vous le plus avisé des voyageurs, nous avons demandé à William Navarrete de réaliser une sélection des meilleurs livres sur Cuba. La voici.

Contrebande

"C’est un roman en rapport avec la mer, la pêche, les poissons, la survie… C’est un clin d’oeil au Vieil Homme et la mer d'Hemingway, qui a longtemps vécu à Cuba. Hemingway a d’ailleurs dit qu’Enrique Serpa était le plus “hemingwayen” de tous les écrivains cubains.

Enrique Serpa est un grand auteur. Il a été oublié par la force des choses : il a eu un poste dans le gouvernement de Battista donc politiquement il était fichu. Après la révolution, on se focalisait sur les auteurs que le gouvernement castriste voulait bien mettre en avant. C’est formidable que les éditions Zulma aient récupéré ce roman qui n’était plus édité depuis 60 ans."

Buy the Book
Trouver un autre nom à l'amour

"Nivaria Tejera, sublimissime écrivaine cubaine, a vécu à Paris pendant pratiquement soixante ans. Très peu de gens la connaissent mais pour moi c’est une de nos meilleures romancières. Elle a un style assez percutant. Ses livres ne sont pas de petites histoires, ils parlent de la nature humaine, de la peur de la mort, c’est parfois assez mystérieux. Celui-ci tient à la fois du roman, de l’essai, du livre poétique. Il est profond, ça vient des tripes. Nivaria Tejera a eu un succès assez limité. Elle n’était pas une écrivaine commerciale, c’était une écrivaine d’élite."

Buy the Book
Le Négrier

"Lino Novas Calvo est un écrivain extraordinaire. Et Pedro Blanco est un personnage réel : c’était un trafiquant d’esclaves cubain au XIXe siècle. C’est un superbe roman, sans jugement moral, avec une vraie histoire, une vraie souffrance, une vraie psychologie... On sent que Lino Novas Calvo connaît très bien l’histoire de l’Afrique, celle de la Caraïbe et des comptoirs commerciaux."

Avant la nuit

"Le film qu'en a tiré Julian Schnabel ne rend pas tout à fait justice au livre, parce que la méthode d’écriture de Reinaldo Arenas était assez burlesque. Le livre est plein d’histoires folasses, d’anecdotes délirantes et délicieuses, mais tout ceci dans l’ensemble ne trace pas une histoire cohérente. Il s’amuse à décrire des petits pans de la vie quotidienne, il se promène, c’est un papillonnement de gaieté. C’est très original, avec un fond politique : Reinaldo Arenas était très anticastriste, il considérait que ce régime était abject. Il est tellement présent dans ses romans qu’on a du mal à imaginer qu’il ait pu raconter l’histoire de quelqu’un d’autre que lui. C’est son dernier roman, son testament littéraire. C’est aujourd’hui un classique. Et c’est presque de la littérature gay."

Buy the Book
Mon ange

"C’est un bijou, le meilleur roman cubain que j’aie lu. C’est un roman court, presque une nouvelle, qui se lit très facilement. Le titre original est Boarding home - soit une maison d’aliénés en même temps que de retraités. Ce nom implique quelque chose. Quant à la structure du roman, elle est complètement schizophrène. C’est lui-même qui est interné dans un home par sa famille à Miami, où il y a 3 millions d’exilés cubains, où le pouvoir de la ville est cubain, où la presse est cubaine, où le pouvoir économique est cubain. C’est la deuxième ville où il y a le plus de Cubains au monde après La Havane. C’est aussi la ville où il y a le plus de Cubains enterrés au monde. Guillermo Rosales était un écrivain génial. Il a eu une fin tragique et s'est suicidé."

Buy the Book
Coupable d'avoir dansé le cha-cha-cha

"Infante est l’un des grands écrivains des années 60, l’auteur du fameux roman Trois Tristes Tigres. Il a longtemps vécu à Londres et au cours des 50 dernières années de sa vie, il n’a jamais cessé d’évoquer La Havane mythique, celle des années 50, quand c’était le Paris des Caraïbes, une ville qui ne dormait jamais, où se trouvaient 350 cabarets et 500 théâtres et cinémas. Ce livre s’appelle Coupable d’avoir dansé le cha-cha-cha parce qu’Infante considérait que Cuba a été puni pour son excessive nonchalance, cette légèreté que nous avons, nous les Créoles : sérieux jusqu’à un certain point mais après, on tourne tout en dérision. C’était sa grande théorie, sur laquelle toute son oeuvre est basée. Même si lui ne rigolait jamais. Il était très sérieux et assez amer."

Buy the Book
Nouvelles de Cuba

"C’est un petit recueil de nouvelles, signées pour moitié par des auteurs cubains qui habitent à Cuba, pour l’autre par des auteurs cubains qui habitent en dehors de Cuba. (Il y a un texte de moi dans le lot.)"

Buy the Book
Femme en costume de bataille

"C’est l’histoire d’une Suissesse, Henriette Faber, qui est arrivée à Cuba au XIXe siècle et qui, pour exercer la médecine (un métier interdit aux femmes à l’époque), s’est habillée en homme… et est allée jusqu’à épouser une femme. Elle a été découverte au moment où il a fallu coucher. Et cela a donné lieu à un des procès les plus retentissants qu’ait connu Cuba au XIXe siècle."

Buy the Book
La Lune et Le Caudillo

"C’est un pavé qui montre bien ce qu’était Cuba avant 1959 et ce que c’est devenu après, comment s’est construite la propagande du pays, comment les statistiques ont été tordues, comment le nationalisme peut foutre en l’air un pays. C’est une enquête extraordinairement rigoureuse doublée d’une analyse profonde."

Buy the Book
En fugue

"Et pour finir, voici mon dernier roman, qui raconte une enfance à Banes, une adolescence à La Havane, des fuites, et qui est empreint d’autofiction. C’est l’histoire d'un fils et de sa mère qui s'échappent d'une île corrompue, machiste et irrationnelle. Et à l’occasion de ce départ, le narrateur replonge ainsi dans l'histoire de sa famille, de son île, afin d'en restituer les saveurs et les couleurs."

Buy the Book

Mathieu travaille chez Bookwitty à Paris. Il est responsable éditorial des contenus publiés en français.

0 Comments

Please log in or sign up to join the discussion

Related Posts