We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.

Are you Witty?

Sign in or register to share your ideas

Sign In Register

Prix des Cinq continents 2017 : les 10 livres sélectionnés

Found this article relevant?

13

Mettre en valeur « l’expression de la diversité culturelle et éditoriale de la langue française » : c'est la vocation du Prix des cinq continents de la francophonie, créé en 2001 par l'Organisation internationale de la francophonie. 

Tous les ans, en fin d'année, il récompense un texte de fiction narratif (c'est à dire un roman, un récit ou un recueil de nouvelles) d’un écrivain dont le travail témoigne « d’une expérience culturelle spécifique enrichissant la langue française »

Force de caractère

Autant que le Prix lui-même, les sélections établies par ses comités de lecture (en France, au Sénégal, au Québec, en Belgique et au Congo) constituent toujours des échantillons de choix de la production francophone. Pour l'édition 2017, les auteurs finalistes viennent :

  • de Belgique (Anne Defraiteur Nicoleau), 
  • du Congo (Emmanuel Dongala), 
  • de Guinée (Tierno Monénembo), 
  • de France (Anna Moï), 
  • d'Haïti (Louis-Philippe Dalembert, Néhémy Pierre-Dahomey, Gary Victor), 
  • d'Inde (Shumona Sinha), 
  • du Québec (Catherine Lune Grayson).

Le lauréat, Yamen Manai, vient de Tunisie.

Chacun à leur manière, relèvent les comités de lecture du Prix, ces écrivains nous invitent à découvrir « des parcours de femmes et d’hommes qui, par leur force de caractère, par leur courage ou leur détermination, parviennent à se construire, au cœur de la violence de nos sociétés ».

L'Amas ardent

Dans une contrée imaginaire, voici l'histoire du Don, vieil apiculteur qui menait une vie d'ascète auprès de ses abeilles, loin de ses souvenirs et des hommes. Un matin, il découvre les corps inanimés de ses « filles » dans leur ruche de montagne : c'est que la marche du monde vient de le rattraper, mettant le sien en péril. Pour le protéger, il lui faudra renouer avec ses semblables et se mettre en quête de réponse, de son village jusqu'à la capitale, et même jusqu'au Japon.

Buy the Book
Apatride

Esha a quitté Calcutta pour s'installer à Paris, la ville dont elle rêvait. D'année en année les déceptions s'accumulent, tout devient plus sombre et plus violent autour d'elle. Elle s'épuise dans d'innombrables batailles, et ne se sent plus en sécurité. Issue d'une famille de paysans pauvres, Mina vit près de Calcutta. Par ignorance, ou par crédulité, elle est à la fois entraînée dans un mouvement d'insurrection paysanne qui la dépasse et dans une passion irraisonnée pour son cousin Sam qui lui fait commettre l'irréparable. Les destins de Mina et d'Esha se répondent dans ce roman qui ne ménage ni notre société ni la société indienne.

Buy the Book
Avant que les ombres s'effacent

En guise de prologue à cette fresque conduisant son protagoniste de Lódz, en Pologne, à Port-au-Prince, l'auteur rappelle le vote par l'État haïtien, en 1939, d'un décret-loi de naturalisation in absentia, qui a autorisé ses consulats à délivrer passeports et sauf-conduits à des centaines de Juifs, leur permettant ainsi d'échapper au nazisme. Avant d'arriver à Port-au-Prince - à la faveur de ce décret - au début de l'automne 1939, le docteur Ruben Schwarzberg, né en 1913 dans une famille juive polonaise, a traversé bien des épreuves. Devenu un médecin réputé et le patriarche de trois générations d'Haïtiens, il a peu à peu tiré un trait sur son passé. Mais, quand Haïti est frappé par le séisme de janvier 2010 et que la petite-fille de sa défunte tante Ruth - partie s'installer en Palestine avant la deuxième guerre mondiale - accourt parmi les médecins et les secouristes du monde entier, il accepte de revenir pour elle sur son histoire familiale. Pendant toute une nuit, installé sous la véranda de sa maison dans les hauteurs de la capitale, le vieil homme déroule pour la jeune femme le récit des péripéties qui l'ont amené à Port-au-Prince. Au son lointain des tambours du vaudou, il raconte sa naissance en Pologne, son enfance et ses années d'études à Berlin, où son père Néhémiah avait déménagé son atelier de fourreur, la nuit de pogrom du 9 novembre 1938, au cours de laquelle lui et son père furent sauvés par l'ambassadeur d'Haïti. Son internement à Buchenwald ; sa libération grâce à un ancien professeur de médecine ; son embarquement sur le Saint Louis, un navire affrété pour transporter vers Cuba un millier de demandeurs d'asile et finalement refoulé vers l'Europe ; son arrivée, par hasard, dans le Paris de la fin des années 1930, où il est accueilli par la communauté haïtienne et, finalement, son départ vers sa nouvelle vie, muni d'un passeport haïtien : le docteur Schwarzberg les relate sans pathos, avec le calme, la distance et le sens de la dérision qui lui permirent sans doute, dans la catastrophe, de saisir les mains tendues. 

Buy the Book
Bled

Après un détour par Cuba, et en attendant de revenir à la Guinée, Tierno Monénembo s'arrête en Algérie où il a vécu au début des années 80. Cette époque, on s'en souvient, fut marquée par un épouvantable bain de sang et par la lutte obscure entre les extrémistes du GIA et l'armée. De fait, la violence est au cour de ce roman, plus sombre que les précédents, mais c'est une violence plus archaïque que politique, qui ne provient ni des fanatiques religieux ni des forces du régime : elle jaillit des profondeurs de la société, avec pour cible principale, encore et toujours, les femmes.

Monénembo campe une jeune femme en fuite, un bébé dans les bras. Séduite puis abandonnée par un Français, Zoubida est pourchassée par les habitants de son village qui se déchaînent à l'unisson contre la « pécheresse ». Seule, sans protection, elle devra déployer une énergie surhumaine pour défendre sa vie et celle de son enfant, déjouer les pièges et les murs des prisons. Parmi la meute lancée à ses trousses, il y a Hassan, son propre père, personnage plus complexe qu'il n'y paraît, car si Hassan adhère en partie aux préjugés et aux pulsions de son clan, il ne peut certainement pas oublier qu'il est lui-même un enfant bâtard. 

Buy the Book
Palace café

Palace Café déploie un travelling en technicolor sur Beyrouth. Parfums, bruits et couleurs composent le décor sensuel et désordonné de l’histoire de deux frères : Kamal tué dans des circonstances confuses pendant la guerre civile et Antoine de retour au Liban après quinze ans d’exil. Des images d’un Beyrouth accablé et détraqué à celles d’un Beyrouth coloré et exalté, le lecteur traque les indices, croise les témoins d’un secret bien gardé et se perd dans un jeu de piste entre présent et passé, mensonge et vérité. Palace Café est l’histoire d’une famille mais aussi celle d’une ville, Beyrouth, où le lecteur se balade dans un va-et-vient entre gravité du destin et insouciance du quotidien.

Buy the Book
Rapatriés

Belliqueuse Louissaint, jeune haïtienne au caractère intrépide, tente une traversée clandestine de la mer des Caraïbes pour rejoindre les États-Unis. Le voyage échoue. Elle y laisse un enfant. De retour sur le sol natal, elle est forcée de s'installer sur une terre désolée, réservée par l'Etat aux clandestins infortunés. L'endroit est baptisé Rapatriés. Les conditions de vie dans ce lotissement de boat people contraignent Belli à un choix déchirant : elle fait adopter ses deux filles, Bélial et Luciole. Bélial vivra en France sous la tutelle de Pauline, l'employée d'une ONG qui voit en l'enfant une nouvelle raison de vivre. Quant à Luciole, elle disparaît dans les vastes confins de l'Amérique du Nord. Plus tard, l'une des deux jeunes filles reviendra en Haïti, mais quand se présentera le moment des retrouvailles, un ultime exil aura marqué leur mère.

Buy the Book
La Sonate à Bridgetower

En 1789 débarque à Paris le violoniste prodige George Bridgetower, neuf ans, accompagné de son père qui le rêve en Mozart. Fils d'un Nègre de la Barbade et d'une Polonaise, élève de Haydn, le garçon démarre une carrière qui se poursuivra bientôt en Angleterre et l'amènera à devenir ami avec Beethoven qui lui écrira une de ses plus belles sonates. Un roman avec pour toile de fond la condition des Noirs qui mêle aux bouleversements politiques et sociaux suscités par les idées des Lumières ceux du monde de la musique et des sciences.

Buy the Book
Les Temps de la cruauté

Dans un cimetière de Port-au-Prince, Valencia, portant son bébé dans les bras, mendie et se vend aux hommes au milieu des tombes. Lorsque Carl Vausier, en pleine dépression après une douloureuse rupture, la rencontre, il ressent une étrange attraction pour la très jeune femme, qui n'est ni amoureuse ni sexuelle. Il croit voir en elle la possibilité de sa propre rédemption. Ce chemin se révélera cependant périlleux pour lui, car il le reliera à deux épisodes difficiles de son passé auxquels sa mémoire tente de donner d'autres contours. Les vives tensions de la société haïtienne n'épargneront aucun personnage, et Carl se verra tour à tour instrument et victime de cette cruauté qui exerce une bien étrange fascination sur le lecteur.

Buy the Book
Le Testament de nos corps

Une fille raconte la vie de son père, Waberi Abdulaziz Nuur, marquée par la violence, le deuil et l'exil. Entre la Somalie et le Kenya, Waberi a grandi et appris la dureté de la guerre et des camps de réfugiés. À sa mort, à Montréal, sa fille dépeint avec tendresse et pudeur le visage éblouissant du père.

Buy the Book
Le Venin du papillon

Pendant une année de sa vie, Xuân caracole à travers une adolescence qui s'achève en accéléré, sur fond d'ère postcoloniale française et de guerre américaine, dans un pays non nommé qui pourrait être le Vietnam. Ba, son père, est un officier militaire excentrique. Sa mère, Mae, exerce les métiers les plus improbables afin de joindre les deux bouts. Préoccupée par ses seins trop petits, Xuân l'est également par les positions yogiques et politiques de Ba, l'animisme de sa mère, le décompte quotidien des morts de la guerre et le climat urbain explosif. Elle est initiée au sexe par Edgar, un énarque membre des services de renseignement français, et se joint à une bande incontrôlable qui s'adonne aux rodéos à moto dans la ville et à tous les excès : drogue, alcool, sexualité débridée. Chez Anna Moï la jeunesse a raison de tout, même des désastres historiques et des tragédies guerrières.

Buy the Book


Les contenus postés sur ce profil ont été créés par des membres de l'équipe éditoriale de Bookwitty. Nous avons des bureaux à Paris, à Bruxelles, à Londres, à Dublin, à Beyrouth et à Montréal.

Found this article relevant?

13

0 Comments

Please log in or sign up to join the discussion

Related Posts