We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.

Are you Witty?

Sign in or register to share your ideas

Sign In Register

Oum Kalsoum, passionnément

J'ai appris à l'aimer dans la voiture de mon père et aujourd'hui, je l'écoute cinq fois par jour. Fille d'un imam, Oum Kalsoum, la "quatrième pyramide d'Egypte", est née dans une famille de paysans à Tmaïe El Zahayira, un petit village du delta du Nil. Appelée "La Dame" par Charles de Gaulle, aussi populaire chez les Juifs que chez les Arabes, elle chantera des chansons de plus d'une heure, à la charge sexuelle menant à l'extase. 

En 2012, une amie m'a offert Oum de Sélim Nassib, aujourd'hui épuisé. Un roman écrit à la première personne à travers la voix de son principal parolier, le poète Ahmad Rami, fou amoureux d'elle. Depuis, je la cherche dans tous les livres et il m'arrive de la trouver dans un roman marocain ou le recueil d'un poète palestinien.

Comme un été qui ne reviendra pas

Apprécier Oum Kalsoum à travers Hammad, étudiant marocain venu étudier dans les années 50 au Caire la tête emplie de scènes de films, chansons et écrivains égyptiens. L'apprécier au Tawfiqiyya, le café des amoureux de la chanteuse ou lors de son concert en 1957, "où elle chanta pour la première fois Aroûh limîn, "Vers qui me tourner ?" : la joie de l'auditoire, le côté très ritualisé de son écoute, les "aah" venus du fond de la gorge". Comme un été qui ne reviendra pas est considéré comme l'un des textes essentiels de la littérature marocaine moderne, un récit d'apprentissage animé par une passion pour "la mère du monde", Le Caire, ville que le narrateur ne peut imaginer sans les récitateurs du Coran, les romans de Naguib Mahfouz et les chansons d'Oum Kalsoum et Mohammed Abdel-Wahhâb.

Buy the Book
Ô nuit, ô mes yeux

J'aime l'ouvrir, le regarder puis le refermer. Chercher une indication sur tel compositeur ou telle chanteuse. Le montrer à des amis autour d'un café turc ou arabe, je ne sais toujours pas et je m'en fous. Et quelle que soit l'occasion, je tire toujours le même plaisir à le feuilleter. Roman graphique de l'illustratrice française d'origine libanaise Lamia Ziadé, Ô nuit, ô mes yeux nous transporte dans la première moitié du XXe siècle, l'âge d'or de la musique et du cinéma arabe. Du Caire à Beyrouth en passant par Damas et Jérusalem, tout un monde évolue et se croise dans ses dessins et ses textes. Les mentalités se transforment, les moeurs se relâchent, le Proche-Orient est à la fête même si les bouleversements politiques se succèdent. Les musiciens se mêlent de politique, les politiciens s'emmêlent les pinceaux et Oum Kalsoum se dévoile astre de l'Orient.

Buy the Book
Oum Kalsoum, La grande chanteuse égyptienne

Comment parler de la vie d'Oum Kalsoum à un enfant sans l'ennuyer ? Lui raconter son succès mais aussi de quels instruments sa musique était composée ? À travers la collection Lucy, la maison d'édition Cauris fait découvrir aux jeunes le parcours de grandes figures de l’histoire de l’Afrique ou originaires de ce continent dont Oum Kalsoum fait partie. À côté des illustrations de Didier Gallon, l'écrivaine et conteuse marocaine Halima Hamdane raconte Oum, de son village à ses engagements politiques.

Buy the Book
La Trace du papillon

Entre un texte sur Beyrouth, le boulevard Saint-Germain ou Rabat, un éloge du vin, une embarcation sur le Nil ou une diatribe, le droit de retour au paradis, de courtes vacances ou l'au-delà de l'empathie, le poète palestinien Mahmoud Darwich déclare son amour à la voix d'Oum Kalsoum dans son dernier recueil La Trace du papillon. Il met les mots justes sur la relation que chacun d’entre nous entretient avec la chanteuse : "J’écoute Oum Kalsoum tous les soirs. Son concert du jeudi était son joyau rare, et les autres jours son incomparable collier. Elle est l’accoutumance du solitaire, le réveil du lointain sur le hennissement d’une jument que n’apprivoisent ni selle ni rênes."

Buy the Book
Oum Kalsoum, l'étoile de l'Orient

Grâce à ses recherches au Centre de presse du Caire, à la Bibliothèque nationale et dans les journaux ou magazines égyptiens tels que Al Ahram, Dar El Hilal, Rosa al Youcef, la journaliste et auteure Ysabel Saïah Baudis a écrit cette seule biographie en français sur Oum Kalsoum. Du “Rossignol du Delta” à “la Voix des Arabes” en passant par “la Dame” jusqu'à “la Religieuse de l'Islam”, on suit dans Oum Kalsoum, l'étoile de l'Orient toutes les étapes de sa carrière à travers ses doutes, ses peurs et coups de gueule mais aussi son grand attachement à l'islam : "Sa foi n'est pas un refuge mais sa raison de vivre." Parue la première fois en 1985, la biographe y perce les premiers mystères d'une vie encore riche à exploser.

Buy the Book

D'une mère née au Liban et d'un père au Ghana, Sabyl a grandi à Paris sous la coupe d'une mama capverdienne. Photographe et journaliste, il a été entre 2011 et 2015 directeur du festival du film ... Show More

0 Comments

Please log in or sign up to join the discussion

Related Posts