We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.

Are you Witty?

Sign in or register to share your ideas

Sign In Register

Octobre rouge : dix romans sur la Révolution russe de 1917

Found this article relevant?

5

Le Goulag, l’oppression sous Staline et la Seconde Guerre mondiale furent fécondes en termes littéraires. La Révolution russe de 1917 – et la guerre civile qui suivit – inspirèrent moins de romans. Signe d’une époque trop troublée pour l’écriture ? La période a pourtant produit quelques grandes œuvres. Les voici.

Le Docteur Jivago

S’il y a un roman incontournable sur la Révolution d’Octobre, c’est bien le chef-d’oeuvre de Boris Pasternak, Prix Nobel de Littérature 1958. Nous y suivons les aventures de Iouri Jivago, médecin et poète, à travers les (très) nombreux évènements qui secouèrent la société russe de 1903 à la Seconde Guerre mondiale. Iouri préférerait garder sa famille intacte et vivre son histoire d'amour avec Lara, mais il se fait témoin et acteur malgré lui de la Révolution. Il ne peut s'empêcher de constater que si tout n'était pas rose du temps du Tsar, la Révolution est loin d'améliorer les choses pour le peuple… Ce roman-fleuve, doublé d’une superbe histoire d’amour, fait indéniablement partie des livres à avoir lu avant de mourir, même si on a déjà vu le film de David Lean.

Buy the Book
Le Don paisible

Cette saga de quatre tomes suit les aventures d'un jeune officier cosaque, Grigori Melekhov, qui se retrouve catapulté dans la Première Guerre mondiale puis dans la guerre civile, et ballotté entre deux femmes. Cette immense fresque sur la révolution russe a souvent été présentée comme l'archétype du réalisme socialiste, mais Melekhov est un héros plus tragique que soviétique, et les deux camps en prennent chacun pour leur grade. Pratiquement oublié, Mikhaïl Cholokhov fut néanmoins le seul Prix Nobel de Littérature (en 1965) à recevoir son prix sous l’Union Soviétique. Prix Lénine, Prix Staline, il faut dire que le Kremlin l’appréciait : par la suite, certains, comme Soljenitsyne, l’accusèrent carrément de plagiat… Quoi qu'il en soit, Le Don Paisible eut un grand retentissement et fut même qualifié de « Guerre et Paix du XXème siècle », pour sa dimension épique et totale.

Buy the Book
La Garde blanche

Le Maître et Marguerite a assuré à Boulgakov sa place au firmament de la littérature russe, mais à titre posthume. Or, de son vivant, il était amplement connu pour La Garde blanche. Les Tourbine, une famille d’intellectuels de Kiev, se retrouvent pris entre les feux des différentes armées qui parcourent l’Ukraine, entre Allemands, indépendantistes, communistes et monarchistes. Dans ce clan aussi déchiré que son pays, Boulgakov a injecté son style très imagé, ainsi que des éléments de sa propre vie, lui-même engagé dans l'armée blanche en Ukraine. Un drame familial centré sur les perdants !

Buy the Book
Cavalerie rouge

La cavalerie rouge qui donne son titre à son recueil de nouvelles, c'est celle de Semion Boudienny, futur maréchal de l'Armée rouge. Le moins que l’on puisse dire est que le soldat soviétique y est loin d'être encensé. Même si les récits de Babel, alors correspondant de guerre, se veulent une célébration des exploits contre les armées blanches, les cavaliers sont présentés comme des brutes incultes, qui commettent des atrocités dans les campagnes, en particulier contre les Juifs. Ils ne se démarquent guère des Russes blancs, et d’ailleurs n'ont aucune idée précise de ce que peut être le communisme. Quand les troupes de l’ordre nouveau sont dignes des soudards cosaques du Tsar, y a-t-il vraiment une révolution ?

Buy the Book
La Voie de Bro

L'un des écrivains les plus célèbres de la Russie post-soviétique, Vladimir Sorokine, s'est attaché, dans sa Trilogie de la Glace, à décrire le totalitarisme par la métaphore. Intercalé entre La Glace et 23 000, La Voie de Bro suit les aventures de Bro, un adolescent ukrainien exilé à cause de la guerre civile, et parti à la recherche de la météorite de la Toungounska, tombée le même jour que sa naissance. Un voyage qui va changer sa vie et le transformer en Messie improbable… Une histoire de fantasy où la Révolution russe n’a que la valeur d’un décor ? Ce roman-ci est, plus encore que les autres du cycle, une critique de la modernisation et de l’uniformisation qui ont suivi la Révolution, et d’une lutte pour résister à un changement pas forcément amène.

Buy the Book
Autres rivages

De sa ville natale de Saint-Pétersbourg à son immigration aux États-Unis, en passant par sa vie de Russe blanc à Paris, Cambridge et Berlin, Vladimir Nabokov ordonne sa mémoire en différents chapitres et met en scène son parcours dans son autobiographie, d’une famille progressiste et opposée au tsar jusqu’à la douleur de l’exil. Si les œuvres qu’il rédigea durant ses années européennes étaient en russe, Autres rivages est l’un de ses rares écrits, avec Lolita, qu’il traduisit lui-même dans sa langue maternelle.

Buy the Book
Le Coup de grâce

Écrit comme une méditation sur l'Europe de plus en plus belliqueuse en 1938, ce court roman de Marguerite Yourcenar se déroule dans l'aristocratie balte allemande, en passe d'être submergée par la vague rouge. Le roman suit Erich von Lhomond, un officier prussien qui se retrouve dans un château en Courlande, avec son unité issue des corps-francs et de l'armée russe blanche. Un triangle amoureux se noue entre Lhomond, Conrad et Sophie de Reval, un frère et une sœur qui ne savent plus sur quel pied danser dans la tourmente de la Révolution… À travers cette histoire d’amour, on découvre une Yourcenar en bon chemin pour devenir la grande romancière que l'on connaît, notamment pour Mémoires d'Hadrien.

Buy the Book
Les Réprouvés

Si la Révolution d’Octobre a éclaté en Russie, son onde de choc s’est fait ressentir à travers le monde entier ; à commencer par les pays baltes, qui arrachèrent leur indépendance au prix du sang et où l’aristocratie locale, d’origine allemande, craignait à la fois le réveil des peuples baltes et la vague révolutionnaire. Ernst von Salomon se fit membre d’un Freikorps, un groupe paramilitaire d’extrême-droite parti lutter contre les nationalistes estoniens, lettons, lituaniens et les Rouges, afin de protéger l’Allemagne à peine vaincue des retombées d’Octobre. S’il continua à frayer avec l’extrême-droite sous la république de Weimar, von Salomon s’opposa au nazisme et livra un témoignage crucial sur un pan du conflit mal connu.

Buy the Book
L'An 1 de la révolution russe

Pour un témoignage sur l’Union soviétique naissante plus vivant que ceux de Trotski et consorts, il faut chercher du côté d'un bolchevik bien moins connu : Victor Serge s’est attaché avec une précision d’historien à décrypter les causes et les évènements d’Octobre, à travers des témoignages et des recherches. Son analyse détaille les raisons logiques qui ont mené aux violences de la guerre civile et à la terreur rouge, tout en critiquant le totalitarisme stalinien qui a suivi, sans partialité.

Buy the Book
Dix jours qui ébranlèrent le monde

Jack Reed a le privilège d'être le seul Américain enterré sur la Place rouge. Chapeau ! Tel un globe-trotter marxiste, ce journaliste couvrit la Révolution mexicaine, la Grande Guerre tout en aidant les syndicats révolutionnaires américains à s'organiser. Se retrouvant à Saint-Pétersbourg en 1917, il fut aux premières loges pour la Révolution d'Octobre. Si le lecteur peut légitimement supposer que Jack Reed a un gros faible pour un des camps, il n’en reste pas moins un témoignage majeur, fréquentant les grandes figures du Soviet de Petrograd et analysant avec minutie les évènements.

Buy the Book

Aspirant romancier, journaliste, Arthur est capable de se nourrir exclusivement de livres, de films, de musique, de voyages, d'histoire et d'écriture. Son nutritionniste est désespéré.

Found this article relevant?

5