We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.

Are you Witty?

Sign in or register to share your ideas

Sign In Register

Mangas malins et drôles de photos : concentré de pop culture japonaise

Comme toute Parisienne, je suis une nippophile accomplie : j’achète mes feutres chez Muji, je fais la différence entre des ramen et des soba, j’ai lu tout Murakami (Haruki), je suis en phase avec le réalisme écolo-magique d’un Miyazaki et je rêve comme tout un chacun de visiter l’île de Naoshima dédiée à l’art contemporain.

Le Japon, c’est bien sûr Kawabata ou Tanizaki, l’élégance, le raffinement, et un sens de l’esthétique de tous les instants. Mais rien n’y fait, ce que j’ai surtout à l’esprit quand je pense au Japon, c’est que ce pays... se situe en Asie, et qu’en conséquence on y compose forcément avec la promiscuité, on y mange beaucoup et souvent d’assez étrange façon, la nature s’invite jusque dans les villes, et on y perd à coup sûr ses repères occidentaux.

Deux formidables récits de voyage de l’auteur de bande dessinée Florent Chavouet portent l’un sur son séjour tokyoïte et l’autre sur son exploration de Manabeshima, île de la mer intérieure choisie arbitrairement pour ses poissons, sa petitesse et son absence totale d’intérêt, a priori.

L’art de Chavouet, outre les merveilleux croquis au pastel ou aux crayons, réside dans sa capacité à trouver de la poésie partout, à sourire du moindre détail incongru ou attachant, et à absolument tout rendre avec minutie. Ses planches fourmillent de mille informations consignées avec soin, ses portraits, ses croquis d’intérieurs et sa typologie des tribus tokyoïtes formant des cartographies aux légendes très bavardes et malicieuses.

Pour prolonger les carnets de Florent Chavouet, je vous ai préparé un assortiment subjectif de trois ouvrages sur le Japon qui captent des aspects marginaux de la pop culture japonaise. Où il est question de chats borgnes, de jardins de fortune et de mayonnaise.

Tokyo Sanpo - Promenades à Tokyo

Tokyo Sanpo est le récit du premier voyage au Japon de Florent Chavouet et démarre dans un quartier excentré de Tokyo où il trouve à s’héberger pour s’aventurer ensuite, systématiquement, quartier après quartier, dans les méandres de la ville. En préambule de chaque chapitre, des plans en double page (à échelle !) nous plongent dans la géographie d’un quartier tokyoïte où, comme dans un Où est Charlie ?, on se prend à chercher le commentaire personnel glissé sous la légende ou le minuscule dessin qui préfigure une anecdote ou un portrait dans les pages qui suivent, lesquelles s’apparentent plus à un cahier d’observations naturalistes qu’à un récit de voyage.

Tout se bouscule sur le mode du collage sans queue ni tête, au gré des rencontres, des objets glanés, des nourritures dans leur emballage, des programmes télé aperçus, et bien sûr des rues arpentées. Les couleurs claquent, les traits sont gourmands, les perspectives sont de guingois : le fouillis tokyoïte est incroyablement rendu.

Buy the Book
Manabé Shima

Manabeshima est un carnet de voyage en apparence plus sage, au récit plus linéaire mais qui déborde tout autant d’inventions visuelles. À cause du sujet et du lieu – une île – on s’y attache davantage aux personnages et aux histoires à leur propos. Et Manabeshima s’inscrit plus facilement ainsi dans un temps donné, celui de la pêche, des fêtes à la nuit tombée, des jeux des enfants, des événements qui animent toute la petite communauté insulaire. Cet album se trouve en outre accompagné d’un grand poster dépliable figurant l’île et sa topographie, où aucune maison ni bateau ne manque. On rêverait que Florent Chavouet, avec Philippe Picquier, édite de telles cartes pour nos quartiers parisiens ou d’ailleurs.

Buy the Book
Jardins de rue au Japon

Ce petit livre suisse est un objet étonnant, plaçant en regard de quelques poèmes de Michel Butor des instantanés, sur les trottoirs d’Osaka, de végétaux dérisoires et au demeurant peu photogéniques, en pots de récupération ou dans d’ingrats bacs en polystyrène, alignés le long d’une façade, d’une barrière, ou sur un pas de porte. Point de joliesse, même pour les amateurs de friches urbaines et de jardins partagés, juste un soin collectif, informel, pour de modestes jardins de poche. 

Mes petits plats faciles by hana t.1

Dans le genre des shojo manga (mangas pour jeunes filles ou ados), cette œuvre en trois volumes emprunte un motif déjà rencontré dans d’autres lectures : celui de la jeune femme qui s’avère être, en l’absence de son mari parti travailler ailleurs, une piètre maîtresse de maison et une cuisinière encore plus pitoyable. Bien sûr, ce manga a vocation à faire rire et peut-être aussi grimacer si comme moi on ne se voit pas démarrer son repas avec une glace rhum-raisin, cuisiner des escalopes panées reconstituées (sic) ou qu’on continue de s’interroger sur cette passion japonaise pour la mayonnaise…

Toujours est-il qu’on y rencontre d’authentiques recettes, beaucoup de flocons de bonite séchée, encore plus de nouilles instantanées, et un art consommé pour recycler des restes de frigo en repas complet.

Buy the Book
Anthologie du franponais t.1

Comme assez souvent désormais pour ce sous-genre de livres inclassables, ce petit livre potache a pour point de départ un blog consacré au franponais, sorte de français au champ lexical nourri de fantasmes sur la French Touch (élégance, gastronomie, séduction et marivaudage) à la syntaxe étrange et aux choix typographiques déroutants.

Un néologisme et un mini-album de clichés amusants pour un épiphénomène du paysage urbain japonais, celui de ces nombreuses enseignes de magasins où le français est convoqué, souvent en toute ignorance du sens des mots, pour vendre ici des pâtisseries, là des soins esthétiques, voire tout autre chose (au hasard : de la robinetterie). 

Un temps libraire, puis éditrice, aujourd'hui absorbée dans des travaux sémantico-numériques pour un éditeur juridique. Fervente admiratrice de Julio Cortazar autant que de Edward Saïd et Michel ... Show More

0 Comments

Please log in or sign up to join the discussion

Related Posts