We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.

Are you Witty?

Sign in or register to share your ideas

Sign In Register

« Je les aime avec démesure » : paroles de pères

Dans Apocalypse bébé, Virginie Despentes prévient : « À moins qu’il y ait un drame, les enfants ne font pas de très bons sujets de livre, pour les hommes ». J’aime beaucoup Virginie Despentes, mais je ne suis pas d’accord. Je peux piocher dans ma bibliothèque quatre excellents livres écrits par des hommes sur leur progéniture.

Marin mon coeur

Jamais une quatrième de couverture n’aura aussi bien résumé un roman – surtout pour un livre des Éditions de Minuit : « Dans ce livre, tout se passe pour la première fois. Marin découvre le monde et le monde découvre Marin. » Voilà. Qui est Marin et de quoi est-il fait ? L’auteur le découvre sous nos yeux ébahis. Dans une série de courtes anecdotes, des petits fragments, Eugène Savitzkaya nous fait vivre les deux premières années de son fils, Marin. Belle série de « premières fois » qui vous laissera songeur – sauf si vous êtes un bloc de marbre. C’est si beau qu’on dit que ceux qui ont lu ce livre l’ont lu deux fois. (J’en fais partie.)

Buy the Book
Exquise Louise

Pas de jaloux chez les Savitzkaya. À la maison, c’est frère et sœur sans rivalité. Après le fils, la fille. Dans Exquise Louise, Eugène Savitzkaya observe donc sa fille grandir. C’est merveilleux un être vivant qui s’épanouit sous nos yeux. On n’a pas toujours le temps de s’en apercevoir (ah! le quotidien…), c’est pour ça qu’il existe des poètes et des écrivains pour nous le rappeler. Vivons ces instants de vie avec délice. Ça n’a rien à voir avec la mièvrerie d’un compte Instagram. Même si l’auteur se pose d’emblée la question de ce qu’il peut dire ou pas : « Faut-il parler des pieds de Louise au risque de la vexer ? Tout le livre court ce risque que l’on ne peut éviter. » Louise doit être grande maintenant. Mais pour nous, elle restera toujours cette tendre « princesse aigre-douce ».

Buy the Book
Barbe à papa

Chez moi, celui-ci est toujours à portée de main: Barbe à papa. Un récit d’Éric Neuhoff, à la fois tendre et drôle, où il explore les relations entre un jeune père et son fils de deux ans. Il doit s’en occuper car sa femme vient d’accoucher de leur deuxième enfant. « Je me retrouve seul avec Hubert, deux ans pile, ce qui ne m’est jamais arrivé auparavant. Nous voilà entre hommes, comme dans les westerns de John Ford. » On reconnaît bien l’amateur de cinéma et le père un peu détaché qui a pris son temps pour enfiler sa veste – en tweed – de papa poule. « Deux ans ? Et c’est la première fois qu’il se trouve seul avec son fils ? Je rêve ! », s’étonnait une amie à qui je tentais de résumer le livre. Et alors ? Chacun fait comme il veut. Ne jugeons pas.

Ce court récit est aussi beau et mélancolique qu’une chanson de Leonard Cohen. Citation : « J’ai fait des enfants. Qu’à leur tour ils fassent de moi un père. Ils sont ma seule certitude. Ils m’emmerdent, ils m’empêchent de dormir, de travailler, mais il n’existe pas de mot assez fort pour exprimer le sentiment que je leur porte. Avec eux, l’herbe repoussera plus dru, je les aime avec démesure. » Ça va en rassurer plus d’un. La manie de Neuhoff de voir les petits détails qui nous échappent : « Tous les bébés ressemblent à Winston Churchill. » (Pas mes enfants.) Question que se pose un jeune père dans les années 90 : « Comment justifier ce monde que nous leur avons fait ? Vieilliront-ils barbus, agenouillés vers La Mecque au milieu de femmes voilées ? » Pas nécessairement.

Le Guide du mauvais père t.1

Entre deux projets d’envergure – ou quand il veut, chacun est libre, après tout – l’auteur de bande dessinée Guy Delisle s’offre une récréation : raconter des scènes de sa vie quotidienne avec ses enfants. Depuis 2013, trois tomes ont paru (chez Delcourt, collection « Shampooing »). En quelques pages, Delisle retrace ses déboires de père : oublier le passage de la petite souris (à qui n’est-ce pas arrivé ?), traumatiser sa fille avec une recherche sur les bourreaux sur Internet (n’y avait-il pas mieux à faire ?), se lancer dans un concours de moutarde forte pour épater son fils (deux cuillères, il tombe par terre), survivre à un anniversaire qui dérape, essayer de trouver du temps pour dessiner alors que ses enfants le sollicitent. On sort aussi parfois du foyer pour une réunion parents-profs, par exemple. Bon, on ne va pas tout résumer en quelques lignes. Delisle a un sens aigu de l’observation et une bonne dose d’autodérision. C’est drôle et juste. Ça pique – comme la moutarde –, c’est un plaisir et il n’y a pas de drame ! 

Buy the Book

Jean-Baptiste Gendarme est l’auteur de cinq livres publiés chez Gallimard, dont "Chambre sous oxygène" (2004), "Le Temps qu’il faudra" (2009) et "Un éclat minuscule" (2012). Il a aussi écrit des ... Show More