We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.

Are you Witty?

Sign in or register to share your ideas

Sign In Register

Enrichir son vocabulaire : des livres pour les enfants de 2 à 6 ans

Pour étoffer le langage de nos enfants et les aider à améliorer leur maîtrise du français, il est utile d’aller voir du côté des imagiers, abécédaires, dictionnaires et autres documentaires à la façon des «Cherche & Trouve ». La difficulté, c’est qu’il y a foule. Voici quelques titres qui m’ont tapé dans l’œil. 

L'Imagier de Balthazar

Cet imagier séduit par ses illustrations réalistes, douces et élégantes. Quatre-cent cinquante images au total, autour des thèmes habituels (maison, animaux, moyens de transport, etc.) On remarque toutefois les motifs moins fréquents de la Terre et du cosmos. Le héros Balthazar est mis en scène dans une illustration au sein de laquelle le petit lecteur peut essayer d’identifier les mots désignés. À partir de 2 ans.

Tous mes habits

Un imagier des vêtements et accessoires, oui, mais pas que. Grâce à un système de découpes, le petit lecteur peut déplacer le visage de la fillette au fil des pages, et donc des tenues. Il apprend ainsi qu’une tenue ne se choisit pas seulement au gré des envies mais également en fonction du temps qu’il fait (on évite le bonnet quand il fait trente degrés dehors !), et des activités qu’on prévoit de faire (un tablier pour cuisiner, un maillot de bain pour se baigner, etc.) À partir de 2 ans.

Les aliments

Cet ouvrage ne se contente pas de répertorier les aliments essentiels que nous consommons, il explique leur provenance, comment ils ont été produits et quel est leur parcours de transformation pour arriver jusqu’à notre table, leur mode de conservation. Il esquisse un appétissant tour d’horizon des fruits et légumes, œufs, viande et produits laitiers, pains et gâteaux, poissons et fruits de mer, pâtes et riz. Un jeu d’autocollants à replacer permettra d’évaluer les connaissances acquises. À partir de 2 ans.

1500 mots de l'âge de la maternelle

Pas moins de trente-neuf thèmes pour répartir ces mille cinq cents mots que l’enfant acquiert communément en maternelle. Les notions de base, pour commencer : formes, couleurs, chiffres et lettres. Puis, les espaces du quotidien : maison, jardin, cuisine, etc. L’univers de l’école, de la ville, mais aussi la faune et la flore, le sport, et bien d’autres. Cet imagier invite le petit lecteur à intervenir à travers différentes activités (observer, mimer, raconter, etc.), facilitant ainsi la mémorisation des mots enseignés. À partir de 3 ans.

Le Dico rigolo des animaux

Tout est dit dans le titre. C’est bien un dictionnaire thématique dédié aux animaux (une centaine, au total). À cette nuance près que les définitions, qui mettent l’accent sur des particularités physiques et/ou comportementales de l’animal, sont rédigées en vers et en rimes, pimentées d’une bonne dose d’humour. Cela donne, par exemple, pour le boa : « C’est un tuyau ou un boa ? L’enrouler ? Ça, il vaut mieux pas ! » Les illustrations redoublent l’humour du texte. À partir de 3 ans.

Romi à la plage

Un livre des contraires, c’est également un très bon moyen pour étoffer le vocabulaire des tout petits. Celui-ci se distingue par la richesse et l’originalité des termes choisis. En compagnie de Romi, un rhinocéros rose fluo, le petit lecteur révise ses classiques (terre/mer, ombre/soleil, dessus/dessous, sur/sous, etc.) mais se confronte aussi à des oppositions plus étudiées (sobre/fantaisiste, pâle/bronzé, calme/tempête, etc.) Les illustrations graphiques de la talentueuse Janik Coat achèvent de nous charmer et on en redemande (voyez, dans ce cas, Romi à la maison et Romi dans la nature). À partir de 3 ans.

Mon imagier de la poésie

Rien de mieux que la musique et un air entêtant pour apprendre et retenir des poèmes, en goûter chaque mot et enrichir son vocabulaire. Seize poèmes au menu : « Le bonheur » de Paul Fort, « Chanson de grand-père » de Victor Hugo, « Chanson pour les enfants l’hiver » de Jacques Prévert, « Le Dromadaire » de Guillaume Apollinaire, « Le vieux piano» de Maurice Carême, « La fourmi » de Robert Desnos, etc. À partir de 4 ans.

Mon coffret Montessori des oiseaux

Ce coffret accueille cent cinq cartes d’identification avec, pour chacune, un dessin naturaliste de l’oiseau, son nom et son milieu naturel (parcs et jardins ; campagne cultivée et bocages ; forêts et boisements ; littoral et haute mer). L’enfant peut tout simplement s’amuser à les observer. Il peut ensuite tenter de mémoriser leur nom et, pour une vingtaine d’entre eux, grâce à des cartes spéciales, essayer de les classer selon leur environnement ou les identifier en fonction de leur plumage. Le coffret s’accompagne d’un carnet de dessin avec quelques oiseaux pré-dessinés, d’un livret avec des « fiches identité » des oiseaux d’Europe et des conseils pour les observer dans la nature et fabriquer un nichoir. (À noter qu’il existe aussi des coffrets autour des animaux, du jardin ou du monde). À partir de 4 ans.

Dangereux !

Pour les enfants qui préfèrent qu'on leur raconte une histoire, il y a Tom. La jeune taupe nourrit un drôle de T.O.C. Champignon, écorce, grenouille, pierre… Tom étiquette tout ce qui lui passe par la patte ! Jusqu’au jour où il tombe sur une chose étrange. Une étiquette n’y suffit pas. C’est «grumeleux », « bosselé », « gigantesque », mais aussi « écailleux », «griffu ». Quand la chose (comprenez, le crocodile) se met à bâiller, elle dévoile des dents aiguisées. Tom ajoute l’étiquette « dangereux ! » Le croco engloutit les étiquettes, ce qui contrarie Tom. L’animal verse alors une larme… de crocodile. Radouci, Tom lui offre les étiquettes « pardon» et « ami »… Cette histoire invite au prolongement par le jeu : pourquoi ne pas utiliser quelques post-its pour s’amuser à nommer les choses de la pièce ? À partir de 4 ans.

Mon petit doigt m'a dit

Cet album ludique décline les expressions autour du mot « doigt ». Les illustrations tissent des liens entre les sens propre et figuré. Ainsi, quand un oiseau offre sa bille préférée à un ami, il s’en « mord les doigts », ce que ses yeux évoquent avec son expression de regret, mais aussi en montrant ledit oiseau qui se mord l’aile. De courtes phrases viennent à chaque fois expliquer la quinzaine d’expressions convoquées. Un album à ne pas laisser vous « filer entre les doigts » ! À partir de 5 ans.

On mentionnera aussi la collection « Mille premiers mots » chez Usborne. Pour les tout petits, il y a la collection des « Imagidoux » chez Gründ, adaptée dès un an, avec des mots et des dessins très simple sur des thèmes ciblés (le pot, le zoo, à table, etc.) 

Tags

Perrine Parageau est titulaire d'un doctorat sur le récit d'enfance contemporain. Spécialisée en littérature de jeunesse, elle travaille pour l'édition et la presse écrite.

0 Comments

Related Posts