We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.

Are you Witty?

Sign in or register to share your ideas

Sign In Register

Dégustation verticale : 43 années de Prix du Livre Inter

Grand critique de théâtre, Paul-Louis Mignon (1920-2013) était une figure de l'ORTF (Office de radiodiffusion-télévision française). C'est lui qui a eu l'idée de créer le Prix du Livre Inter, en 1975. 

Https%3a%2f%2fbookwitty.imgix.net%2fhttps%253a%252f%252fbookwitty.imgix.net%252fhttps%25253a%25252f%25252fbookwitty.imgix.net%25252fhttps%2525253a%2525252f%2525252fs3.amazonaws.com%2525252fuploads.bookwitty.com%2525252f310b8459 0a88 47aa ba42 0b8961882fe4 inline original.jpeg%25253fixlib%25253drails 2.1.3%252526fit%25253dmax%252526w%25253d570%252526widths%25253d%2525255b190%2525252c%25252520580%2525252c%252525201140%2525255d%252526s%25253da6eb1b0b0a653204d79e91e669cd29d6%253fixlib%253drails 2.1.3%2526fit%253dmax%2526w%253d570%2526widths%253d%25255b190%25252c%252520580%25252c%2525201140%25255d%2526s%253d145b7d0e5b808313527c8f1bb413389d%3fixlib%3drails 2.1.3%26fit%3dmax%26w%3d570%26widths%3d%255b190%252c%2520580%252c%25201140%255d%26s%3d45bbfb9e52beec2d7f334dbbf7f8e725?ixlib=rails 2.1

La saison des "grands" prix littéraires de l'automne était terminée, il s'agissait de proposer autre chose : l'élection d'un bon livre, en vue des vacances d'été, par un jury de douze hommes et douze femmes recrutés sur des lettres de candidatures parmi les auditeurs de France Inter. C'est Des demeures et des gens, un recueil de nouvelles de Catherine d'Etchéa, qui a été choisi. 

L'année suivante, Paul-Louis Mignon a proposé de récidiver. Et ce Prix d'auditeurs s'est institutionnalisé. Son jury tournant, son côté "service public", la qualité des livres élus année après année lui ont permis de s'installer dans le paysage et d'échapper aux polémiques. Chaque été, le "Livre Inter" est ainsi lu par des dizaines de milliers de lecteurs. 

De même qu'il est réjouissant de goûter un vin sur plusieurs millésimes, nous vous proposons une "dégustation verticale" de Prix du Livre Inter, en remontant dans le temps. Régalez-vous.

Règne animal

Prix du Livre Inter 2017 — Règne animal retrace, du début à la fin du vingtième siècle, l’histoire d’une exploitation familiale vouée à devenir un élevage porcin. Dans cet environnement dominé par l’omniprésence des animaux, cinq générations traversent le cataclysme d’une guerre, les désastres économiques et le surgissement de la violence industrielle, reflet d’une violence ancestrale.

Buy the Book
7

Prix du Livre Inter 2016 — Sept romans miniatures. Il y est question d'une drogue aux effets de jouvence, de musique, du plus beau visage du monde, de militantisme politique, d'extraterrestres, de religion ou d'immortalité. Sept récits indépendants dont le lecteur découvre au fil des pages qu'ils sont étroitement liés. Exploration réaliste de divers milieux sociaux, 7 est aussi le récit fantastique d'une humanité qui tourne volontairement le dos à la vérité et préfère se raconter des histoires.

Buy the Book
Jacob, Jacob

Prix du Livre Inter 2015 — Jacob, jeune Juif de Constantine, est la fierté de sa mère Rachel. Par son sourire, ses chants, sa générosité, lui seul apporte de la gaîté au sein de la famille Melki, où trop souvent résonne la fureur du père. Mais Jacob est enrôlé en juin 1944. Comme lui, des Juifs et des musulmans se battent sur le sol français pour libérer un pays qui n'est pas toujours juste envers eux. La famille de Jacob attend son retour avec impatience. Mais la nouvelle de la mort du jeune homme ouvrira une blessure impossible à refermer. 

Buy the Book
Faillir être flingué

Prix du Livre Inter 2014 — Un souffle parcourt les prairies du Far-West, aux abords d'une ville naissante vers laquelle toutes les pistes convergent. C'est celui d'Eau-qui-court-sur-la plaine, une Indienne dont tout le clan a été décimé, et qui, depuis, exerce ses talents de guérisseuse au gré de ses déplacements. Elle rencontrera les frères Brad et Jeff traversant les grands espaces avec leur vieille mère mourante dans un chariot brinquebalant tiré par deux boeufs opiniâtres ; Xiao Niù qui comprend le chant du coyote; Elie poursuivi par Bird Boisverd ; Arcadia Craig, la contrebassiste. Et tant d'autres, dont les destins singuliers se dévident en une fresque sauvage où le mythe de l'Ouest américain, revisité avec audace et brio, s'offre comme un espace de partage encore poreux, ouvert à tous les trafics, à tous les transits, à toutes les itinérances. 

Buy the Book
Sombre Dimanche

Prix du Livre Inter 2013 — Une maison en bois près de la gare Nyugati, à Budapest. C'est là, au bord des rails, que les Mándy vivent de génération en génération. Le jeune Imre grandit dans un univers opaque, mélancolique, de non-dits et de secrets, où Staline est toujours tenu pour responsable des malheurs de la famille. Même après l'effondrement de l'URSS, qui fait entrer dans la vie d'Imre les sex-shops, le consumérisme, et Kerstin, une Allemande, incarnation de l'Ouest libre et heureux. Car si le régime a changé, Imre sait bien que ce bonheur-là n'est pas pour lui. 

Buy the Book
Supplément à la vie de Barbara Loden

Prix du Livre Inter 2012 — Plusieurs destins s'entrelacent dans ce nouveau récit de Nathalie Léger. Ils se nouent autour d'un film, Wanda, réalisé en 1970 par Barbara Loden, un film admiré par Marguerite Duras, une oeuvre majeure du cinéma d'avant-garde américain. Il s'agit du seul film de Barbara Loden. Elle écrit, réalise et interprète le rôle de Wanda à partir d'un fait divers : l'errance désastreuse d'une jeune femme embarquée dans un hold up, et qui remercie le juge de sa condamnation. Barbara Loden est Wanda, comme on dit au cinéma. Son souvenir accompagne la narratrice dans une recherche qui interroge tout autant l'énigme d'une déambulation solitaire que le pouvoir (ou l'impuissance) de l'écriture romanesque à conduire cette enquête. Il y a d'abord l'errance de cette femme, Wanda, apparemment sans attaches et sans désirs ; il y a ensuite la recherche de Barbara Loden, une actrice rare, une cinéaste inspirée, une femme secrètement blessée, et qui cherche la vérité de son existence à travers un fait divers ; il y a enfin l'enquête de la narratrice. Trois destins entremêlés pour une même recherche sans objet, une même façon d'esquiver ou d'affronter la réalité. 

Buy the Book
Que font les rennes après Noël?

Prix du Livre Inter 2011 — « Vous aimez les animaux. Ce livre raconte leur histoire et la vôtre. L'histoire d'une enfant qui croit que le traîneau du père Noël apporte les cadeaux et qui sera forcée un jour de ne plus y croire. Il faut grandir, il faut s'affranchir. C'est très difficile. C'est même impossible. Au fond, vous êtes exactement comme les animaux, tous ces animaux que nous emprisonnons, que nous élevons, que nous protégeons, que nous mangeons. Vous aussi, vous êtes emprisonnée, élevée, éduquée, protégée. Et ni les animaux ni vous ne savez comment faire pour vous émanciper. Pourtant il faudra bien trouver un moyen. » Olivia Rosenthal.

Buy the Book
Les Hommes-Couleurs

Prix du Livre Inter 2010 — À Minas Blancas, au seuil du désert, Georges et Florence Bernache dirigent la construction d'un tunnel destiné à livrer du pétrole mexicain vers les États-Unis, pour le compte d'une multinationale. Isolé au coeur du Mexique avec trois enfants, le couple d'expatriés se retrouve au fil des années complice des passages d'immigrés clandestins par ce conduit. Une entreprise qui risque à tout moment de les détruire. Dans ce roman sensible et puissant, l'histoire d'une famille se mêle à l'épopée des migrations modernes.

Buy the Book
Zone

Prix du Livre Inter 2009 — Par une nuit décisive, un voyageur lourd de secrets prend le train pour Rome, revisite son passé et convoque l'Histoire, dans un immense travelling qui mêle bourreaux et victimes, héros et criminels des guerres de la Méditerranée : une Iliade de notre temps.

Buy the Book
Le Boulevard périphérique

Prix du Livre Inter 2008 — Paris, 1980. Alors qu'il accompagne sa belle-fille dans sa lutte contre un cancer, le narrateur se souvient de Stéphane, son ami de jeunesse, qui au début de la guerre l'avait initié à l'escalade et au dépassement de la peur. Entré dans la Résistance, puis capturé par un officier nazi le colonel Shadow, il est mort dans des circonstances jamais vraiment élucidées. Mais Shadow, à la fin de la guerre, s'est fait connaître du narrateur. Son intangible présence demeure en lui, elle laisse affleurer les instants ultimes, la mort courageuse héroïque, peut-être de Stéphane. Et la réalité contemporaine (les visites à l'hôpital, l'anxiété des proches, les minuscules désastres de la vie ordinaire) reçoit de ce passé un écho d'incertitude et pourtant d'espérance.

Buy the Book
Ouest

Prix du Livre Inter 2007 — Un soir, aux tréfonds des terres normandes, un garde-chasse se découvre un nouveau maître. Le vieux baron de l'Aubépine est mort, un fils le remplace. Lambert était un serviteur à l'âme trop près de ses bois pour s'entendre avec ce l'Aubépine le Jeune pétri de folies politiques, d'obsession des corps et de maladie rentrée. Et pourtant... Ouest, c'est l'histoire d'un huis clos où deux hommes se détruisent dans l'indifférence d'un paysage. La terre détrempée s'englue sur les chaussures, la pluie colle aux yeux, les odeurs de gibier flottent sans fin et les mâtins sont seigneurs des forêts. Ouest, c'est l'histoire d'une jeune fille à la peau de dentelle, d'ingénues fines et de demi-mondaines égarées. Dans le château des Perrières, le calvados sert l'oubli, et l'inquiétude, insidieuse, enténèbre les chairs.

Buy the Book
La Chambre de la Stella

Prix du Livre Inter 2006 — Dans la maison de ses grands-parents paternels, à Dun-le-Palestel, dans la Creuse, tombant par hasard sur le livret militaire de son grand-père, Jean-Baptiste Harang apprend la véritable identité de son père, alors décédé. Cette découverte tardive, qui met en cause son propre nom et lui laisse entrevoir une généalogie inconnue, bouleverse aussi le regard de l'auteur sur l'homme, qui, jusque dans la mort, choisit de dissimuler à ses enfants le mystère de sa naissance. De la maison qui recela si longtemps le secret de l'identité paternelle, Jean-Baptiste Harang dessine l'architecture intime, de pièce en pièce, pour tenter de cerner l'énigme familiale. De la chambre du cousin Arthur à celle des grands-parents, de la cuisine au grenier, de la « gare » (le grand-père était « correspondant SNCF ») à l'escalier, il exhume les souvenirs au long du siècle, jusqu'à retrouver sa propre enfance ; redonnant vie aux êtres qui tour à tour peuplèrent la maison de Dun, il traque dans ces lieux familiers les pans d'ombre, en quête d'une histoire clandestine. 

Buy the Book
L'Etourdissement

Prix du Livre Inter 2005 — Dans un lieu improbable, entre l'aéroport et un supermarché, tout près de la décharge, se trouve l'Abattoir. C'est là que travaille le narrateur, jeune homme célibataire qui vit avec sa grand-mère acariâtre. «L'Abattoir, c'est pas vraiment le boulot dont je rêvais... Ça fait tellement longtemps que ça saigne, j'en ai des vertiges de cette hémorragie.» Il y a bien un peu d'amour, les filles à la pause, l'institutrice entrevue et dont il rêve, rêve sans oser lui parler. Et puis quelques copains avec qui on projette des voyages et des aventures sans lendemain... Ce serait le récit de la routine d'une vie ordinaire. Mais de ce quotidien absurde, l'auteur dessine un portrait à la fois sinistre et poétique, empreint d'un humour souvent cinglant et toujours discret. Voici des personnages cocasses, des scènes surprenantes et drôles, dans l'ambiance d'un conte généreux, une sorte de leçon d'humanité et d'espoir.

Buy the Book
L'Homme-soeur

Prix du Livre Inter 2004 — Cooper attend sa soeur. Il l'attend depuis des années. Sans en parler à personne. Il vaut mieux donc ne pas compter sur lui pour s'expliquer sur les raisons d'une conduite aussi étrange. C'est son secret. Sauf qu'à cet instant, il ne sait pas encore ce que son secret va lui coûter.

Buy the Book
La Petite Chartreuse

Prix du Livre Inter 2003 — « Pour Vollard, Éva devenait la petite Chartreuse. Silencieuse sans en avoir fait le voeu. La très pâle moniale. L'enfant cloîtrée. L'enfant privée de voix et de joie, privée d'enfance. Mais au fil de ces errances dans la Chartreuse, bizarrement, ce n'était pas le poids écrasant et absurde de l'accident que Vollard ressentait en compagnie de la petite fille, mais un inexplicable allègement, un soulagement, un apaisement dû à ce rituel de marche lente, de silence, de contemplation de choses infimes. Comment un si petit être, émettant si peu de signes, pouvait-il lui donner cette impression de discret équilibre, de nécessité fragile mais heureuse ? Le sentiment confus que tout pouvait se résumer à ce va-et-vient entre la librairie et l'hôpital s'intensifiait encore en passant, Éva à ses côtés, du centre spécialisé à la nature sauvage.»

Buy the Book
Un soir au club

Prix du Livre Inter 2002 — Sait-il, vraiment, Simon Nardis, qu'il rate son train pour ne pas laisser passer sa chance ? Une chance double, celle de retrouver la musique qu'il avait perdue et la femme qu'il n'espérait plus. Seulement voilà, qui dit train dit horaire, qui dit horaire dit morale, qui dit morale dit vie conjugale. Simon Nardis était déjà marié.

Buy the Book
Apprendre à finir

Prix du Livre Inter 2001 — « Il avait dit : ici, je n'en peux plus. Avec toi je ne peux plus. Alors après son accident, les semaines dans la chambre blanche, son retour à la maison pour la convalescence, ça a été comme une nouvelle chance pour elle, pour eux. Elle a repris confiance et elle s'est dit, je serai celle qui donnera tout, des fleurs, mon temps, tout. Pour que tout puisse recommencer. »

Buy the Book
Des Anges mineurs

Prix du Livre Inter 2000 — «J'appelle narrats des textes post-exotiques à cent pour cent, j'appelle narrats des instantanés romanesques qui fixent une situation, des émotions, un conflit vibrant entre mémoire et réalité, entre imaginaire et souvenir. C'est une séquence poétique à partir de quoi toute rêverie est possible, pour les interprètes de l'action comme pour les lecteurs. On trouvera ici quarante-neuf de ces moments de prose. Dans chacun d'eux, comme sur une photographie légèrement truquée, on pourra percevoir la trace laissée par un ange. Les anges ici sont insignifiants et ils ne sont d'aucun secours pour les personnages. J'appelle ici narrats quarante-neuf images organisées sur quoi dans leur errance s'arrêtent mes gueux et mes animaux préférés, ainsi que quelques vieilles immortelles. Parmi celles-ci, une au moins a été ma grand-mère. Car il s'agit aussi de minuscules territoires d'exil sur quoi continuent à exister vaille que vaille ceux dont je me souviens et ceux que j'aime. J'appelle narrats de brèves pièces musicales dont la musique est la principale raison d'être, mais aussi où ceux que j'aime peuvent se reposer un instant, avant de reprendre leur progression vers le rien. » Antoine Volodine

Buy the Book
En attendant le vote des bêtes sauvages

Prix du Livre Inter 1999 — Lors d'une cérémonie purificatoire en six veillées, toute l'histoire du général koyaga, "président" de la République du Golfe, se dévoile. Au récit de cette vie, mené par le griot des chasseurs et son bouffon, s'adjoint l'histoire des proches du dictateur : sa mère, Nadjouma, qui tient ses pouvoirs d'une météorite et les fait partager à son fils, et le marabout au service du tyran, qui protège son maître des complots ourdis pour le renverser. Jouant sur les traditions, les mythes et les peurs ancestrales liées à la magie, le despote a assis son pouvoir sur l'ensemble du pays et a bâti sa propre légende, mais avec les mains couvertes de sang... Conte fantastique, chronique historique et politique, ce roman est un portrait féroce et plein d'humour de l'Afrique d'aujourd'hui.

Buy the Book
La Maladie de Sachs

Prix du Livre Inter 1998 — « Comment allez-vous, depuis la dernière fois ? Pas bien, sinon je serais pas venu ! Moi, ça va, c'est ma femme qui ne va pas. Mieux. C'est pas encore ça, mais c'est mieux. C'est pareil. Vos remèdes ne m'ont rien fait. C'est pas pire, mais j'ai toujours du mal à dormir. Eh bien, j'ai plus mal, mais maintenant ça me démange. » Dans le cabinet du Docteur Sachs, les plaintes se dévident, les douleurs se répandent. Sur des feuilles et des cahiers, Bruno Sachs déverse le trop-plaint de ceux qu'il soigne. Mais qui soigne la maladie de Sachs ?

Buy the Book
Instruments des ténèbres

Prix du Livre Inter 1997 — Les destins croisés, à trois siècles de distance, de deux héroïnes. Une romancière écrit l'histoire d'une servante de ferme abusée par son maître et accusée de sorcellerie, à l'époque de Louis XIV. Peu à peu, elle trouvera dans son double le miroir de ses souffrances et de ses errances.

Buy the Book
Un Secret Sans Importance

Prix du Livre Inter 1996 — C'est par une nuit d'hiver, dans une banlieue qui rappelle les shtetl chers à Isaac Bashevis Singer, que les vies de Sonia, Violette, Harriett, Gabriel, Emile et Dan se trouvent à jamais réunies. Un secret sans importance a le charme des histoires de magie, où le naturel et le surnaturel, le quotidien et le merveilleux, le visible et l'invisible s'emboîtent parfaitement. 

Buy the Book
Madame Arnoul

Prix du Livre Inter 1995 — Arrivée dans son adolescence à Batna, petite ville des Aurès, ne cherchant pas vraiment à atténuer son accent alsacien, se tenant à l'écart des fêtes collectives, délaissée par son mari, madame Arnoul reste une étrangère aux yeux des habitants de la maison. Elle n'a qu'un ami : l'enfant, qu'elle rejoint, le soir, dans la cour. Quand éclatent les "événements" d'Algérie, madame Arnoul le sauve d'un attentat, veille à ce qu'il ne soit pas abîmé par le spectacle des violences. il sera le seul à ne pas la condamner quand elle accomplit des gestes de fraternisation avec les musulmans et finit par passer de l'"autre côté".

Buy the Book
Quoi de neuf sur la guerre ?

Prix du Livre Inter 1994 — Quoi de neuf sur la guerre ? En principe rien, puisqu'elle est finie. Nous sommes en 1945-1946, dans un atelier de confection pour dames de la rue de Turenne, à Paris. Il y a là M. Albert, le patron, et sa femme, Léa. Leurs enfants, Raphaël et Betty. Léon, le presseur. Les mécaniciens, Maurice, rescapé d'Auschwitz, et Charles dont la femme et les enfants ne sont pas revenus. Et les finisseuses, Mme Paulette, Mme Andrée, Jacqueline. Il y a l'histoire de leurs relations et de leur prétention au bonheur. Dans l'atelier de M. Albert, on ne parle pas vraiment de la guerre. On tourne seulement autour même si parfois, sans prévenir, elle fait irruption. Alors les rires et les larmes se heurtent sans que l'on sache jamais qui l'emporte. Alors, « ceux qui ont une idée juste de la vie » proposent simplement un café ou un verre de thé avec, au fond, un peu de confiture de fraises. 1981-1982. Trente-cinq ans après, quoi de neuf sur la guerre ? Rien de neuf sur la guerre. Parce que, comme le disait M. Albert en 1945 : « Les larmes c'est le seul stock qui ne s'épuise jamais. »

Buy the Book
Des choses idiotes et douces

Prix du Livre Inter 1993 — Cody doit sortir de prison. Tom est chargé de l'aider à retrouver l'équilibre dehors. Entre eux, il y a ce seuil à franchir, le monde à réapprivoiser. Les gens libres n'imaginent pas la somme mélancolique de connaissances et de familiarités qui vous écrase le coeur après des années d'enfermement. Une somme de riens. Il faut savoir s'habiller, réclamer son dû, imaginer un emploi du temps. Ce n'est pas juste qu'un homme ait à souffrir des choses idiotes et douces de l'existence quotidienne. Et comme la plupart d'entre nous, Tom n'a pas prévu d'aider l'autre au-delà d'une certaine limite.

Buy the Book

Vous en voulez encore ? 

- Prix 1992 : Le Troisième Mensonge, d'Agota Kristof

- Prix 1991 : La Voyeuse interdite, de Nina Bouraoui

- Prix 1990 : La Petite Marchande de prose, de Daniel Pennac

- Prix 1989 : Petite Chronique des gens de nuit dans un port de l'Atlantique nord, de Philippe Hadengue

- Prix 1988 : Misayre ! Misayre !, de François Salvaing

- Prix 1987 : Qui se souvient des hommes..., de Jean Raspail

- Prix 1986 : L'Enfer, de René Belletto

- Prix 1985 : Un cauchemar, de Jean-Jacques Brochier

- Prix 1984 : La Mémoire d'Abraham, de Marek Halter

- Prix 1983 : Le Bouchot, d'Hortense Dufour

- Prix 1982 : La Lumière du Nord, de Marcel Schneider

- Prix 1981 : Les Demoiselles de Beaumoreau, de Marguerite Gurgand

- Prix 1980 : Le Testament d'un poète juif assassiné, d'Elie Wiesel

- Prix 1979 : La Décharge, de Béatrix Beck

- Prix 1978 : L'Enfant de Bohème, de Daniel Boulanger

- Prix 1977 : Ana non, de Agustin Gómez-Arcos

- Prix 1976 : Le Ravenala ou l'Arbre du voyageur, de Jacques Perry

- Prix 1975 : Des demeures et des gens, de Catherine d'Etchéa

Mathieu travaille chez Bookwitty à Paris. Il est responsable éditorial des contenus publiés en français.