We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.

Are you Witty?

Sign in or register to share your ideas

Sign In Register

Comics : les albums cultes du mage Alan Moore

Found this article relevant?

2

Il est végétarien, anarchiste, magicien autoproclamé, adorateur d'un obscur dieu-serpent romain du nom de Glycon, déteste les adaptations ciné de ses oeuvres… et a consacré un roman de 1200 pages à Northampton, sa ville natale : Jérusalem. Surtout, Alan Moore demeure l'un des scénaristes de bande dessinée les plus célèbres. Ses romans graphiques, tels que Watchmen, V pour Vendetta ou From Hell, comptent parmi les plus influents de l’histoire de la BD. Voici quelques unes de ses œuvres les plus marquantes – toutes des livres cultes.

Swamp Thing

Alan Moore fut d’abord simple scénariste de DC Comics. Et c’est là que l’auteur commença à affirmer sa patte : Swamp Thing, un super-héros mineur, une « chose des marais » mi-homme mi-plante capable de manipuler la nature, gagne en complexité sous la plume de Moore. Il devient une plante ayant hérité de la personnalité d’un scientifique et persuadée d’être lui-même, avant de se rendre compte qu’elle ne fut jamais un homme en premier lieu… Le super-héros se réinvente comme vengeance de Mère Nature. Une vision bien plus sombre qu’Alan Moore a également reportée sur Miracleman, au départ une version britannique de Superman devenu, après le relooking à la Moore, un surhomme nietzschéen aux motifs bien plus obscurs, dans une ambiance bien plus réaliste...

Killing Joke

Ayant fait partie de l’écurie DC Comics, Alan Moore ne pouvait que se frotter à ses principales figures : Superman et Batman. Si Superman : Bon anniversaire est un superbe hommage et point final aux aventures de Clark Kent, Alan Moore a relégué Batman au second plan dans The Killing Joke, se penchant plutôt sur les origines du Joker, son pire ennemi. Le récit a contribué à changer l’image du méchant, passé du bouffon insouciant à celui de psychopathe machiavélique et insaisissable ; il suffit de voir la performance de Heath Ledger dans The Dark Knight pour en mesurer l'influence.

Buy the Book
Watchmen

Dans Watchmen, les super-héros existent depuis les années 1930. Mais point de super-pouvoir pour ceux qui se revendiquent défenseurs masqués de la veuve et de l’orphelin. À la place, ils s’avèrent souvent être des sociopathes ultraviolents qui rendent la justice eux-mêmes. En 1985, les justiciers manqués ont été mis hors-la-loi devant leurs agissements. Mais le meurtre de l’un d’entre eux, le Comédien, met en branle un engrenage de chamboulements… Œuvre majeure et totale, Watchmen ressemble à une véritable Comédie humaine des super-héros, où ceux-ci sont tourmentés par leurs angoisses et leur relative impuissance devant le monde réel, un monde qu’ils voudraient sauver mais qui a peur d’eux.

Buy the Book
V pour Vendetta

Vous avez sûrement déjà vu les masques qu’arborent les membres d’Anonymous. Ils représentent la figure de Guy Fawkes, un rebelle catholique anglais, et furent popularisés par le film adapté du roman graphique d’Alan Moore… Si le film se veut une lutte manichéenne entre liberté et oppression, la bande dessinée est la démonstration des thèses anarchistes de l’auteur. En 1997, dans une Angleterre fasciste née après une guerre nucléaire, où toute opposition a été jugulée, le pays purgé de ses « indésirables » (Noirs, Juifs, musulmans, homosexuels, pacifistes, socialistes…), un mystérieux terroriste masqué, V, commence à assassiner des cadres du régime… Jusqu’au bout, on ne peut décider si V est un fou dangereux ou un révolutionnaire mi-poète mi-super-héros: la liberté absolue vaut-elle que tant de sang coule ?

Buy the Book
From Hell t.1 - Une autopsie de Jack l'Eventreur

Pour résoudre un crime, ne faut-il pas résoudre la société dans laquelle il s’est produit ? Alan Moore déroule sa théorie sur l’un des plus mystérieux tueurs en série : Jack l’Éventreur, et avec lui le Londres victorien de 1888. La suite macabre de Whitechapel devient la couverture d’un grand complot maçonnique, visant à régénérer symboliquement la domination des hommes sur les femmes, empruntant à la gnostique et à l’iconographie maçonnique de Londres. Dans le cadre de l’enquête, le lecteur rencontre Elephant Man, Oscar Wilde ou Buffalo Bill, les lieux et les époques se mélangent, la société victorienne est explorée dans tous ses recoins et en fin de compte, on demeure pantois devant la culture encyclopédique et les recherches historiques d’Alan Moore.

Buy the Book
La Ligue des Gentlemen Extraordinaires – Century t.1 : 1910

Pour résumer cette saga délicieusement rétro, c’est simple : pourquoi créer des super-héros quand la littérature populaire en a déjà tellement ? Les Gentlemen Extraordinaires, ce sont le Capitaine Nemo, l’Homme Invisible, le Dr. Jekyll, Allan Quatermain (sans les mines du Roi Salomon) et Mina Murray (sans Dracula), qui sont lancés par les services secrets de Sa Majesté d’abord contre Fu Manchu, le professeur Moriarty (l’ennemi juré de Sherlock Holmes), puis contre l’invasion martienne sortie tout droit de la Guerre des Mondes ! Là encore, le souci du détail d’Alan Moore laisse bouche bée, et les notes en fin de livre ne sont pas de trop pour saisir toutes les références culturelles glissées dans ces aventures à l’ère victorienne.

Buy the Book
Filles perdues

Dans un hôtel en Autriche à l'aube de la Première Guerre mondiale, trois femmes se racontent leurs expériences sexuelles. Ce qui fait de ce récit un récit érotique pas comme les autres est l’identité de ces trois femmes : Alice d'Alice au Pays des Merveilles, Wendy de Peter Pan et Dorothy du Magicien d'Oz. Les relectures extrêmement crues de ces histoires enfantines se revendiquent bien comme de la pornographie, mais au-delà du glauque et d’une grande qualité littéraire. Il est assez rare que ce livre, à ne pas mettre entre toutes les mains, soit présent dans les librairies...

Buy the Book
Promethea t.1

Quand Alan Moore crée une super-héroïne et l’utilise pour présenter et développer ses philosophies et mystiques personnelles, elle s’appelle Promethea. Sophie Bangs, une étudiante vivant dans un New York futuriste à la fin du XXème siècle, devient l’hôte de Promethea, une magicienne du Vème siècle de notre ère qui a emprunté différents corps à travers les âges. Reprenant les thèmes du féminisme et de la lutte contre la société de consommation si chers à Alan Moore, les aventures de Promethea s’articulent principalement autour du tarot, de la kabbale et d’autres disciplines occultes. Pour un scénariste qui affirme être magicien à ses heures perdues, rien d’étonnant ; le lecteur qui ne serait pas sensible à la philosophie qui court dans les bulles sera désarçonné, autrement il sera ravi.

La Voix du feu

Si on veut avoir une petite idée de l’énorme travail que représente Jérusalem, il faut sans doute passer par La Voix du Feu, le premier roman d’Alan Moore, qui se déroule lui aussi dans sa ville natale de Northampton, sur 6 000 ans. Beaucoup plus court cependant ! Ce récit suit les vies de douze personnes liées entre elles, du quatrième millénaire avant Jésus-Christ à nos jours. Alan Moore montre sa maîtrise de la langue au-delà de la bande dessinée, et peut revenir sur ses thèses sur la nature du temps et la réincarnation. Il s’agit d’un exercice de style, d’une ébauche de l’œuvre qui allait prendre vingt ans à être rédigée et achever le passage de la bande dessinée au roman.

Buy the Book

Aspirant romancier, journaliste, Arthur est capable de se nourrir exclusivement de livres, de films, de musique, de voyages, d'histoire et d'écriture. Son nutritionniste est désespéré.

Found this article relevant?

2

0 Comments

Related Posts