We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.
1 Contributor

Avec Trois filles de leur mère, le Manuel de civilité et les Douze douzains de dialogues, Pybrac compte parmi les plus importants érotiques de Louÿs. Il fut publié "A Cythère, Au coq hardi", en 1927. Il s'agit d'une parodie des quatrains moralisateurs de Guy du Faur de Pibrac (1529-1586). Chacun commence par ces mots : "Je n'aime pas à voir". Suit un déluge d'obscénités d'une inventivité apparemment sans limites. On est ici dans la veine humoristique de Louÿs, qui malgré la crudité du propos, ne se départit jamais de la plus grande rigueur métrique et fait montre d'une maîtrise virtuose de l'alexandrin. Un quatrain au hasard : Je n'aime pas à voir la nièce consentante Qui douce et toute nue, et la main sur les yeux Darde sa langue au cul de son énorme tante Et pleurniche : "Maman, j'aime encore mieux le vieux."

Bookwitty recommends

Related Books

Do you know any books that are similar to this one?