We think that you are in United States and that you would prefer to view Bookwitty in English.
We will display prices in United States Dollar (USD).
Have a cookie!
Bookwitty uses cookies to personalize content and make the site easier to use. We also share some information with third parties to gather statistics about visits.
Le théâtre dans l’Histoire : Les scènes, les hommes, les œuvres by Roger Assaf

Le théâtre dans l’Histoire : Les scènes, les hommes, les œuvres

By Roger Assaf

Un jour, j’ai découvert que le Théâtre était la face cachée de l’Histoire. J’ai vu alors, sur une scène étroite habitée par des mots et des corps, les siècles se dévêtir et se démaquiller. Les règnes, les batailles, les conquêtes et les défaites, les dynasties et les monuments, tout ce qui paradait dans le grand défilé des civilisations, devint la toile de fond d’un drame non-historique, celui d’hommes et de femmes qui souffrent, aiment, rêvent, espèrent, désespèrent, s’ignorent, se comprennent, se cherchent, se perdent, et qui appartiennent à des temps et des pays que l’Histoire ne dit pas. 

Depuis, sur des scènes multiples, des hommes et des femmes me regardent, me parlent, me touchent et m’interrogent. Ils sont vivants, alors que les grands rois et les grands capitaines sont des statues figées dont l’ombre n’est guère plus grande que celle de leur tombe, et dont la « gloire » ne dépasse pas celle d’un chapitre révolu. Cette « non-Histoire » du Théâtre est celle que racontent les « spectateurs » de tous les temps, mes semblables. 
Roger Assaf 


Comédien et metteur en scène libanais, Roger Assaf est considéré comme l’un des plus importants animateurs d’un théâtre arabe socialement et politiquement engagé. Professeur d’art dramatique depuis 1976, il crée la troupe « Al Hakawâti ». Se basant sur un travail d’investigation de la mémoire collective liée aux guerres qui se sont succédé au Liban et sur une assimilation des formes et des techniques du conteur arabe, ses spectacles ont renouvelé les rapports du public populaire et intellectuel arabe avec le langage dramatique. Dans le désarroi de l’après-guerre et de la paix incertaine, la scène devient un lieu d’interrogation inquiète sur l’impossible et nécessaire dialogue entre les hommes et les communautés. En 1999, il fonde l’Association SHAMS qui regroupe de jeunes créateurs libanais dans un projet coopératif d’animation culturelle. Roger Assaf prône la recherche d’un théâtre « organique » lié à l’imaginaire collectif et qui soit « producteur de savoir et non de pouvoir ». 
Chérif Khaznadar

Bookwitty recommends

Activity Feed

Related Books

Do you know any books that are similar to this one?