Nadedja Teffi

Nadedja Teffi

1 Contributor

Née Nadejda Alexandrovna Lokhvitskaya, épouse Buchinskaya, Nadedja Teffi étati une fille de l’aristocratie de Saint-Petersbourg. Sa mère d'origine française donna à ses enfants une éducation libérale. A neuf ans, la jeune Nadejda Alexandrovna lisait Tolstoï et tombait amoureuse de ses héros. Dans les années qui précédèrent la Révolution de 1905 (le tsar Nicolas II et la femme de Tolstoï l’adoraient) et celles qui suivirent (elle fut l’un des signatures attendues du « Nouveau Satiricon » et de la rédaction du « Russkoe slovo »), Nadejda Teffi fut adulée pour son humour. En 1910 et 1911 (elle approche alors de la quarantaine), ses premiers deux recueils de « Récits humoristiques » connaissent un succès considérable, d’autres suivront.

Plus tard, elle devait être l’une des plumes les plus alertes de l’émigration russe (elle est enterrée au cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois). Vivant de sa plume, elle collabora à de nombreux journaux russes de l'émigration.