Ludmila Oulitskaïa

Ludmila Oulitskaïa

1 Contributor

Ludmila Ievguenievna Oulitskaïa (en russe : Людмила Евгеньевна Улицкая) est une femme de lettres russe.

Née au sud de l'Oural, où ses parents moscovites se sont réfugiés pendant la guerre, elle suit des études de biologie à Moscou dans les années 60. Plus tard, elle perd sa chaire de génétique quand les autorités soviétiques s'aperçoivent qu'elle prête sa machine à écrire à des auteurs de samizdat.

Elle se consacre alors à l'écriture, d'abord pour la radio et le théâtre. Elle collabore un temps au Théatre musical juif. Dans les années 80, elle écrit des nouvelles. Mais il lui faudra attendre le démantèlement de l'Union Soviétique pour être véritablement reconnue et publiée.

Son premier roman publié en Russie, "Sonietchka", paraît dans le magazine littéraire Novy Mir en 1992. Ses œuvres sont largement traduites et diffusées à l'étranger, principalement en Allemagne. En France, elle est publiée dès la fin des années 80 chez Gallimard.

En 1996, à Paris, elle reçoit le prix Médicis étranger pour "Sonietchka". Le prix Booker russe lui est décerné pour "Le Cas du docteur Koukotski" en 2001. En 2005, elle est distinguée par l'Académie allemande de littérature pour la jeunesse (Deutsche Akademie für Kinder-und Jugendliteratur).