Léon Pierre-Quint

Léon Pierre-Quint

1 Contributor

Léon Pierre-Quint de son vrai nom Léon Steindecker, fut un éditeur et un critique littéraire influent durant la première moitié du XXe siècle. Directeur des Éditions du Sagittaire pendant plus de vingt ans, il contribua à lancer le mouvement surréaliste.
Il fut également l'ami de Proust et de Gide.
Il
fut le mécène et l’ami du groupe poétique Le Grand Jeu, et il échangea avec les principaux membres du groupe : Roger Gilbert-Lecomte, René Daumal, Pierre Minet, Roger Vailland, André Rolland de Renéville une importante correspondance. Outre Breton et Gide, il publia des auteurs tels que Valéry, Scott Fitzgerald, René Crevel, Thomas Mann ou Claude Simon.
Mais ses talents dépassent largement sa seule fonction d’éditeur. Auteur d’ouvrages critiques retentissants sur Proust, Lautréamont et Gide, il signe également des dizaines de notes de lectures
Durant l'Occupation, ses origines juives, son homosexualité et ses convictions politiques ancrées à gauche l'obligèrent à se cacher en Provence tandis que les Éditions du Sagittaire étaient accueillies dans les locaux des Cahiers du Sud à Marseille et dirigées par Julien Luchaire père de l'ultra collaborateur Jean Luchaire dans le cadre de l'aryanisation.
Il regagna Paris après la Libération et reprit officiellement la direction du Sagittaire, mais la maison périclita et en 1951 il finit par la vendre à Jérôme Lindon, directeur des Éditions de Minuit.