Georges Canguilhem

Georges Canguilhem

1 Contributor

Georges Canguilhem est un philosophe et un épistémologue français, né le 4 juin 1904 à Castelnaudary et décédé le 11 septembre 1995 à Marly-le-Roi. obtient en 1927 son agrégation de philosophie, avant d'enseigner dans différents lycées. En 1941, Georges Canguilhem est nommé chargé de cours à l'université de Strasbourg. Il valide une thèse fameuse de philosophie médicale en 1943 : Le normal et le pathologique (PUF). Cette année-là, la Gestapo envahit l'université de Clermont-Ferrand où s'était repliée celle de Strasbourg. Déjà engagé dans la Résistance avec Emmanuel d'Astier de la Vigerie, Canguilhem parvient à s'échapper et prend d'importantes responsabilités dans la direction unifiée des mouvements de résistance en Auvergne. En juin 1944, il participe à la bataille du Mont-Mouchet, au sud de Clermont-Ferrand. Il y crée un hôpital de campagne dont il organise l'évacuation sous le feu de l'ennemi. Il est nommé directeur de l'Inspection générale de philosophie en 1948. Sept ans plus tard, il est nommé professeur à la Sorbonne et directeur de l'Institut d'histoire des sciences, succédant à Gaston Bachelard. Il occupera ce poste jusqu'en 1971, et comptera parmi ses élèves et disciples Michel Foucault, François Dagognet, Gilles Deleuze, Dominique Lecourt, José Cabanis ou encore Donna Haraway et Christian Pociello. En 1987, il reçoit la médaille d'or du CNRS.