Béatrice Commengé

Béatrice Commengé

1 Contributor

Née à Alger. Enfance côté sud de la Méditerranée. Publie un premier roman (La Nuit est en avance d’un Jour aux Editions Orban). La pratique de la danse, des bibliothèques et des routes la conduit à revisiter Nietzsche (La Danse de Nietzsche, Gallimard, 1987) et à l’écriture d’un deuxième roman sous le signe de l’Italie (Le Ciel du Voyageur, Gallimard, 1988). Voyage aux Etats-Unis et hommage à Henry Miller en 1991 (H.M. Ange, Clown,Voyou, Plon), que suit un retour aux racines méditerranéennes (Alexandrines, La Table Ronde, 1995), roman de l’errance et de l’espace suivi, en 1997, par une plongée à la verticale du temps, L’Homme Immobile. En 2010, elle publie un récit de pusieurs voyages littéraires (Voyager vers des lieux magnifiques, Finitude, 2010). A publié dans de nombreuses revues comme L’atelier du Roman ou L’infini. Elle a fait des études d'anglais, est titulaire d'un doctorat sur Virginia Woolf et a traduit en français Anaïs Nin et Kate Millett.